Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Comment choisir son matelas : le guide

Le matelas constitue un élément essentiel de la literie pour vous garantir un sommeil réparateur. Son rôle est de vous assurer un bon maintien, afin d’éliminer les tensions et de prévenir les problèmes de dos.

Comment bien choisir son matelas ?

Acheter un matelas nécessite de choisir entre des modèles aux caractéristiques techniques spécifiques : il est donc indispensable de comprendre quels sont les différents éléments qui le composent.

A lire aussi :

Matelas mousse ou ressorts ?

Bien choisir son matelas : pourquoi c’est important ?

Le rôle du matelas est avant tout de vous assurer un soutien adapté, c’est-à-dire un maintien qui respecte l’alignement naturel de la colonne vertébrale. Lorsque ce n’est pas le cas, cela ne provoque pas seulement un inconfort : à moyen terme, cela augmente le risque de douleurs dorsales et lombaires.

Pour avoir la certitude de bien dormir, il est recommandé de choisir un oreiller adapté à votre morphologie et à votre position de sommeil en complément.

Qu’est-ce que les points de pression ?

Le poids n’est pas réparti de manière uniforme. Certaines parties du corps sont plus lourdes que d’autres : c’est principalement le cas de la tête et du bassin. On les nomme des « points de pression », car elles exercent une pression plus importante sur le matelas. 

Si votre matelas est trop mou, il n’apportera pas un soutien suffisant au niveau des membres les plus lourds, qui vont s’enfoncer excessivement dans le matelas : votre colonne vertébrale sera donc déformée. Si votre matelas est trop ferme, il n’épousera pas les lignes de votre corps et les points de pressions sont accentués. 

Un bon matelas doit donc épouser vos formes, tout en les maintenant. Pour bénéficier d’un soutien optimal, vous pouvez privilégier un matelas divisé en différentes zones de confort, chacune spécifiquement adaptée à une partie du corps.

Nombre de zones de confort

Points de pression

3

  • Tête ;
  • Épaules ;
  • Bassin.

5

  • Tête ;
  • Épaules ;
  • Dos ;
  • Jambes ;
  • Pieds.

7

  • Tête ;
  • Épaules ;
  • Dos ;
  • Bassin ;
  • Genoux ;
  • Jambes ;
  • Pieds.

De quoi se compose un matelas ?

Un matelas se compose de différents éléments :

  • L’âme du matelas : le cœur du matelas, correspondant à une matière ou une technologie principale ;
  • Le garnissage, qui détermine la qualité de l’accueil du matelas ;

Le coutil : le tissu qui enveloppe le matelas.

Quelles dimensions pour un matelas ?

Pour bien choisir votre matelas, vous devez tenir compte de votre morphologie et, en premier lieu, de votre taille. Il est recommandé de choisir un matelas dont la longueur est supérieure de 15 à 20 cm à votre taille. Vous devez également tenir compte du nombre d’occupants du lit : est-il pour un dormeur, ou pour deux ?

Les dimensions les plus répandues sont :

Lit 1 place

  • 80 x 190 ou 80 x 200 ;
  • 90 x 190 ou 90 x 200 ;
  • 120 x 190 ou 120 x 200.

Lit 2 places

  • 140 x 190 ou 140 x 200 ;
  • 160 x 190 ou 160 x 200 ;
  • 180 x 190 ou 180 x 200.

Vous pouvez opter pour un lit et un matelas sur mesure. Privilégier des dimensions standard se révèle toutefois plus pratique, puisque vous disposez d’un choix conséquent en matière de linge de lit.

La taille du matelas doit être strictement la même que celle de votre sommier.

Quelle fermeté et quel accueil pour un matelas ?

Le confort global d’un matelas dépend de deux éléments : le soutien et l’accueil.

Fermeté et accueil : quelle est la différence ?

Le soutien du matelas fait référence au type de maintien du dos : il est directement lié à l’âme du matelas.

L’accueil fait référence au type de confort : il dépend du garnissage qui compose la surface du matelas.

Soutien

  • Souple ;
  • Équilibré ;
  • Ferme ;
  • Très ferme ;
  • Extraferme.

Accueil

  • Tonique ;
  • Moelleux ;
  • Très moelleux ;
  • Extra Moelleux.

Quel niveau de fermeté pour quelle morphologie ?

Le soutien idéal dépend en premier lieu de votre corpulence : pour faire votre choix, vous devez tenir compte de votre taille et de votre poids.

comment choisir son matelas

En règle générale, le matelas souple est réservé aux enfants. Le matelas équilibré ou ferme correspond parfaitement aux tailles et poids moyens. À partir de 80 kg et de 1 m 70, il est généralement conseillé de s’orienter vers un matelas très ferme à extraferme.

Le type de soutien qui vous correspond dépend aussi de votre position de sommeil préférée : un soutien ferme est recommandé si vous dormez à plat ventre.

Quel accueil privilégier ?

L’accueil du matelas détermine la sensation qu’il vous offre lorsque vous vous allongez. Le choix dépend principalement de vos goûts : un accueil moelleux à très moelleux est souvent privilégié, car il offre une sensation d’enveloppement. Il est particulièrement recommandé si vous dormez sur le dos ou sur le côté. Un accueil tonique se révèle préférable si vous dormez à plat ventre.

Mousse, latex ou ressorts : quelle technologie pour un matelas ?

C’est la technologie utilisée qui différencie les différents matelas proposés sur le marché. On distingue principalement 4 matières/technologies :

  • La mousse ;
  • La mousse à mémoire de forme ;
  • Le latex ;
  • Les ressorts.

Le matelas en mousse

Le matelas en mousse est très répandu, en particulier dans les chambres d’enfants et pour équiper les couchages d’appoint type banquette ou canapé convertible.

Mousse polyéther ou mousse polyuréthane ?

Le matelas en mousse polyéther est un modèle d’entrée de gamme approprié pour un lit d’enfant ou un couchage d’appoint. Son principal point faible est sa durée de vie limitée. Cela tient entre autres au fait qu’il soit vulnérable à l’humidité.

Le matelas en polyuréthane est un peu plus robuste et mieux ventilé – bien qu’il soit lui aussi sensible à l’humidité. On distingue :

  • La mousse haute densité : dont la densité du matelas est inférieure à 30 kg/m3, appropriée pour un couchage d’appoint ou un lit d’enfant ;
  • La mousse à haute résilience : plus ferme et offrant un soutien approprié pour un usage quotidien.

Le matelas en mousse à mémoire de forme

Le matelas à mémoire de forme se compose d’une mousse viscoélastique thermosensible : c’est-à-dire qu’elle réagit à la chaleur pour épouser précisément la forme de votre corps et vous offrir une sensation enveloppante. Cela lui permet de retrouver sa forme initiale dès que vous vous levez. 

Il est à noter que cette caractéristique constitue à la fois son principal atout et un inconvénient, puisque la mousse réagit aux températures extrêmes, en demeurant dure lorsqu’il fait très froid et en s’assouplissant davantage en cas de forte chaleur. En outre, plus sa densité est élevée, plus elle mettra du temps à s’adapter lorsque vous bougez.

L’une des questions les plus fréquentes au moment de l’achat est bien entendu : comment choisir son matelas à mémoire de forme ? Cette technologie est rarement utilisée seule. La mémoire de forme est généralement combinée à la mousse polyuréthane ou aux ressorts, auxquels elle apporte un confort supplémentaire.

Attention : la mémoire de forme est peu respirante, et elle est déconseillée si vous avez tendance à beaucoup transpirer pendant votre sommeil. 

Le matelas en latex

Le matelas en latex est réputé pour son élasticité, qui lui permet d’épouser parfaitement la forme du corps, pour son soutien et pour sa durée de vie. Ses alvéoles lui assurent en outre une aération optimale, et il bénéficie d’une excellente durée de vie. Hypoallergénique, il est recommandé aux personnes souffrant d’allergies. 

Son principal inconvénient est son poids, car il est d’une densité élevée, ce qui le rend délicat à manipuler. Il est à noter en outre qu’il faut faire preuve d’une extrême vigilance au moment de l’achat, le latex naturel garantissant davantage de confort que le latex synthétique.

Le matelas en latex naturel et latex synthétique : quelles différences ?

Le latex naturel est directement issu de la sève d’hévéa. Le latex synthétique est quant à lui issu d’une production pétrochimique. S’il est moins cher à l’achat, ce matériau est aussi moins dense et moins sain que le latex naturel.

Décrypter l’étiquette du matelas latex

Un matelas en latex peut porter différentes appellations, chacune ayant une signification spécifique :

100% latex naturel

  • Composé au minimum de 85% de latex issu de la sève d’hévéa ;
  • Naturellement antiacarien.

100% latex (ou « latex d’origine naturelle »)

Latex principalement synthétique, dont la proportion de latex naturel ne dépasse pas 20%.

Il est donc important de vérifier soigneusement le détail des caractéristiques du matelas, afin de connaître la proportion exacte de latex naturel, et de vérifier sa traçabilité si vous prêtez attention à votre empreinte carbone.

Le matelas à ressorts

Le matelas à ressorts est réputé pour être l’un des meilleurs du marché. Sa qualité dépend en réalité de deux éléments : le nombre de ressorts et leur type. Le matelas ressorts propose généralement un soutien ferme, et il bénéficie d’une excellente respirabilité.

Les ressorts ensachés

Cette technologie est relativement récente puisqu’elle date des années 2000. Chaque ressort est enveloppé individuellement dans un sachet en tissu, ce qui permet au matelas de réagir précisément à la pression exercée. Cette caractéristique lui procure une remarquable indépendance de couchage : c’est donc un modèle recommandé si vous dormez à deux.

Les ressorts biconiques – ou non ensachés

Associant des ressorts et un garnissage pouvant être en mousse, en coton ou en laine, les ressorts biconiques doivent leur nom à leur forme, plus étroite au milieu. Cette technologie assure un soutien tonique, idéal pour les personnes de grande taille et d’une forte corpulence.

Les ressorts multispires

Cette technologie est répandue depuis les années 1960. Les ressorts de ce type de matelas sont tous réalisés à partir d’un fil en acier continu. Ils assurent un soutien ferme. En revanche, les ressorts multispires sont à éviter pour les couples, car l’indépendance de couchage laisse à désirer.

Comment choisir la densité de son matelas ?

C’est la densité d’un matelas en mousse ou en latex qui détermine son confort. La densité est indiquée en kg/m3 et plus elle est élevée, meilleur est le soutien. Le choix de la densité dépend donc du poids du dormeur :

Poids

Densité du matelas

< 50 kg

30 à 35 kg/m3

De 50 à 70 kg

65 à 75 kg/m3

De 70 à 100 kg

75 et 85 kg/m3

A partir de 100 kg

85kg/m3 et plus

Un matelas dont la densité est inférieure à 25 kg/m3 est déconseillé, car il n’offre pas un confort suffisant, même pour les enfants.

Quel garnissage pour un matelas ?

Le garnissage constitue un élément de confort, qui détermine avant tout l’accueil du matelas. Il assume un autre rôle capital : réguler la température et absorber l’humidité causée par la transpiration. 

Le garnissage d’un matelas peut-être synthétique (ex. : mémoire de forme) ou naturel (latex, coton, laine, cachemire ou soie, principalement). Les garnissages naturels sont recommandés pour les personnes qui transpirent en dormant, car ils assurent une thermorégulation supérieure et, surtout, ils absorbent davantage l’humidité.

La ventilation du matelas : pourquoi c’est important ?

La ventilation – autrement dit, l’aération – constitue un critère dont il faut tenir compte au moment d’acheter un nouveau matelas. En effet, notre température corporelle évolue tout au long de la nuit : pour se réguler, l’organisme produit de la transpiration. Il est important de disposer d’un matelas assurant une circulation optimale de l’air, pour des raisons de confort et d’hygiène. En outre, l’humidité contribue à l’usure du matelas.

Le matelas en latex bénéficie d’une ventilation supérieure – en particulier lorsqu’il est en latex naturel. Il est d’ailleurs recommandé à la fois pour les personnes ayant tendance à beaucoup transpirer en dormant, et dans les chambres dans lesquelles le taux d’humidité est élevé. Le matelas à ressorts se distingue lui aussi par son aération remarquable. Les matelas en mousse viscoélastique ou à mémoire de forme sont quant à eux moins performants.

Quel coutil pour le matelas ?

Le coutil est un élément non négligeable du matelas, puisqu’il contribue à la fois à son confort et à sa ventilation. Il joue aussi un rôle essentiel en vous assurant un environnement de sommeil plus sain. Le coutil du matelas peut d’ailleurs bénéficier de traitements spécifiques, notamment antiacarien et antibactérien.

Le coutil peut être réalisé en différentes matières, les plus courantes étant :

  • Le coton – un matériau doux, isolant, il est aussi souple et respirant ;
  • La viscose – robuste et d’une douceur comparable à la soie, c’est un excellent thermorégulateur, qui absorbe bien l’humidité ;
  • Le polyester – très courant, il est prisé pour son excellent rapport qualité/prix puisqu’il est peu cher et robuste. Très absorbant, il est aussi facile à nettoyer ;
  • La fibre de bambou – cette fibre naturelle est prisée pour son pouvoir absorbant, sa douceur et ses propriétés antibactériennes antibactériennes.

D’autres matières peuvent être proposées, quoiqu’elles demeurent moins répandues : le jersey, la laine, la soie ou encore la cellulose d’eucalyptus (aussi nommée Lyocell ou Tencel).

Pensez à vérifier le piquage du coutil : c’est le garant de la solidité de votre matelas. Il est donc recommandé de privilégier un piquage suffisamment serré.

Un coutil peut comporter deux faces de couchage – la face hiver et la face été. La face hiver dispose d’un rembourrage plus épais afin de mieux conserver la chaleur, quand la face été favorise une meilleure aération. Pour les différencier au premier coup d’œil, il suffit de regarder l’étiquette du matelas : elle se situe sur la face hiver.

Certains matelas sont dotés d’un coutil amovible, qui se lave généralement en machine.

Quelle épaisseur pour un matelas ?

L’épaisseur d’un matelas constitue un critère à prendre en compte, car elle est révélatrice du confort qu’il procure. L’épaisseur standard d’un matelas varie de 14 à 28 cm :

  • Les matelas en mousse d’entrée de gamme font 14 à 18 cm d’épaisseur. En deçà, ils ne procurent pas un confort suffisant et favorisent le mal de dos ;
  • Les matelas en mousse haut de gamme, les modèles en latex ou à ressorts font entre 19 et 25 cm d’épaisseur ;
  • Les matelas de plus de 25 cm offrent un confort supérieur et bénéficient d’une ventilation optimale. Ils sont recommandés aux couples qui affichent une différence de poids importante, car ils bénéficient d’une meilleure indépendance de couchage.

Le surmatelas constitue un complément appréciable pour améliorer le confort d’un matelas qui manque d’épaisseur.

Quel matelas pour quel sommier ?

La literie se compose de deux éléments distincts, mais complémentaires :

  • Le matelas ;
  • Le sommier.

Pour bien dormir, il est indispensable que votre nouveau matelas soit adapté à votre sommier.

Découvrez aussi :

Quel matelas choisir pour son bébé ?

Le sommier à lattes

Le sommier à lattes est constitué d’un cadre en métal ou en bois, sur lequel sont fixées des lattes fixes ou avec suspension. Les lattes peuvent être apparentes ou recouvertes d’un coutil. Adapté à quasiment toutes les morphologies, le sommier à lattes assure un soutien uniforme et il bénéficie d’une excellente autonomie. S’il est très prisé, c’est aussi parce que le sommier à lattes est extrêmement polyvalent, et il est compatible avec tous les types de matelas : mousse, latex, mémoire de forme et ressorts.

Le sommier à lattes relevable

Le sommier à lattes relevable est articulé et permet de relever la tête et/ou les pieds. Il est principalement recommandé aux personnes souffrant de problèmes de circulation sanguine ou de varices, ainsi qu’aux personnes sujettes aux reflux gastro-œsophagiens et aux allergies, car le fait de dormir relever favorise une meilleure respiration. Il est compatible avec la mousse, le latex et la mémoire de forme, mais pas avec les ressorts. Votre matelas doit être assez souple pour épouser la position du sommier lorsque vous le relevez.

Le sommier à ressorts

Comme le matelas à ressorts, le sommier à ressorts peut-être :

  • Biconique – associant un garnissage naturel et des ressorts ;
  • À ressorts multispires – composé de ressorts entrelacés grâce à un seul fil d’acier ;
  • À ressorts ensachés – composés de ressorts indépendants, enveloppés individuellement.

Quel que soit le type de matelas ressort dont vous disposez, il est exclusivement compatible avec le matelas à ressorts.

Comment choisir son matelas en cas de mal de dos ?

Le choix du matelas revêt une importance particulière pour les personnes qui souffrent de douleurs au niveau du dos. Les spécialistes préconisent d’éviter un matelas trop mou. 

Pour prévenir et soulager le mal de dos, il est recommandé de bénéficier d’un soutien millimétré : le latex, la mousse de forme et les ressorts ensachés constituent des valeurs sûres. Privilégiez un modèle conçu pour soulager les points de pressions, en optant pour 5 à 7 zones de confort.

Où acheter un matelas ?

La qualité du sommeil joue un rôle essentiel pour votre bien-être au quotidien : il est donc recommandé de s’adresser à un spécialiste de la literie pour acheter un matelas. 

Certaines enseignes spécialisées proposent leurs matelas exclusivement en ligne – à l’image d’Hypnia. Cela se révèle avantageux d’un point de vue financier, puisque vous pouvez vous procurer un matelas haut de gamme et bénéficiant des dernières innovations à prix plus doux.

Contrairement aux idées reçues, il n’est pas utile de se rendre dans un magasin physique pour essayer un matelas. En effet, le seul moyen de véritablement juger si un matelas vous convient est de le tester durant une période de 10 nuits au moins. Que vous vous orientiez vers une boutique physique ou que vous optiez pour l’achat en ligne, il est donc essentiel de vous renseigner sur les conditions de retour. 

Attention : en matière de vente de matelas, les escroqueries sont monnaie courante dans certains contextes, tels que la vente à domicile, les foires ou encore les magasins éphémères.

Quel prix pour un matelas ?

Le prix d’un matelas varie principalement selon deux critères :

  • Ses dimensions ;
  • Sa technologie.

Les matelas en mousse sont parmi les moins chers du marché : comptez 250 € en moyenne pour un matelas 2 personnes standard en mousse polyéther, et 500 € pour un modèle en mousse polyuréthane.

Les matelas haut de gamme – combinant généralement deux technologies – affichent des tarifs plus élevés : de 600 jusqu’à plus de 2000 €. Toutefois, le prix n’est pas toujours un gage de qualité. Il convient donc de prendre le temps de consulter les caractéristiques techniques avec soin et, lorsque cela est possible, les avis proposés en ligne.

Quand faut-il changer de matelas ?

La durée de vie d’un matelas est estimée à 9 ans. Cette durée moyenne est à tempérer en fonction de sa technologie : un matelas bénéficiant des innovations les plus récentes peut conserver ses qualités pendant 10 à 15 ans. 

Le meilleur moyen de déterminer s’il est temps de changer votre matelas est avant tout votre ressenti : si vous peinez à trouver une position confortable, si vous souffrez de douleurs au niveau du cou, du dos et des articulations au réveil, il est temps de renouveler votre matelas. 

D’autres signes doivent vous alerter, tels que les ressorts qui grincent. Si vous remarquez un affaissement, plusieurs causes sont possibles : un tassement des matériaux qui composent l’âme de votre matelas, ou une détérioration des mousses. Dans tous les cas, il est temps de changer de matelas.

Comment entretenir un matelas ?

Pour profiter d’un environnement de sommeil sain et pour préserver les qualités de votre matelas, il est important d’adopter les bons gestes au quotidien :

  • Aérez la chambre pendant 10 à 30 minutes chaque jour ;
  • Évitez de surchauffer la pièce – maintenez une température de 18 à 20 °C ;
  • Nettoyez le matelas 1 fois par mois avec votre aspirateur.

Afin de limiter la prolifération d’acariens et de bactéries, il est recommandé de renouveler le linge de lit régulièrement, mais aussi de laver votre couette et vos oreillers 1 à 3 fois par an.

Généralement, il suffit d’un chiffon humidifié à l’aide d’un peu d’eau savonneuse, ou de bicarbonate, pour ôter une tâche. Toutefois, le mode de nettoyage approprié peut varier d’un modèle à l’autre : consulter donc toujours les informations figurant sur l’étiquette. 

L’usage d’une alèse permet de protéger efficacement le coutil, notamment de la transpiration. L’alèse imperméable est recommandée pour les enfants, en particulier en cas d’énurésie (« pipi au lit »). Pour les adultes, on préfèrera des matières respirantes (lin, coton ou bambou).

De plus en plus de matelas ne présentent désormais qu’une seule face : dans ce cas, le matelas n’est pas réversible. Il est alors parfois conseillé de retourner le matelas en inversant la tête et les pieds : cette manipulation est à éviter dans le cas d’un matelas doté de différentes zones de confort, car elles se correspondraient plus aux zones du corps ciblées.

A lire aussi :

Comment nettoyer un matelas ?

Quel matelas choisir pour le mal de dos ?