Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Dormir la tête au sud : bonne ou mauvaise idée ?

Un sommeil réparateur constitue un élément capital pour être en bonne santé et, surtout, pour le rester. On sait qu’une bonne hygiène de vie ou la position pour dormir peuvent améliorer le sommeil. Selon certaines traditions, l’orientation du lit constitue un autre élément important. Alors, dormir tête au sud : pour ou contre ? On fait le point.

Dormir la tête au sud

Dormir la tête au sud : croyances et traditions

L’importance du sommeil pour la santé est connue depuis des milliers d’années, et les sciences ancestrales se sont penchées rapidement sur les différentes façons de favoriser un sommeil récupérateur pour le corps et pour l’esprit.

Le Vastu Shastra (ou « science de l’architecture ») est une pratique ancienne originaire d’Inde. Elle vise à aménager l’espace et organiser l’ensemble de l’habitat pour être en symbiose parfaite avec la nature. Cette tradition prête une importance particulière au magnétisme terrestre. Dormir la tête au sud constitue la meilleure orientation pour sombrer dans le sommeil facilement et bien dormir. En effet, les pôles s’attirent, et la tête est considérée comme le pôle nord du corps humain. 

L’Ayurvéda (aussi nommé simplement « médecine ayurvédique ») est considéré comme la plus ancienne médecine du monde, puisqu’elle pourrait avoir plus de 5000 ans. Elle repose sur 3 piliers :

  • Le sommeil (nidra) ;
  • L’alimentation (ahara) ;
  • L’énergie sexuelle (brahmacharya).

Selon cette tradition, l’orientation idéale varie d’un individu à l’autre, en fonction de son dosha (son énergie vitale). Le Vastu Shastra et l’Ayurvéda ont toutefois un point commun : dormir la tête au nord-est est à proscrire absolument !

Selon l’art ancestral du Feng Shui (littéralement « Vent & Eau »), il est important d’aménager la chambre de façon à harmoniser le flux d’énergie vitale (Chi), en tenant compte de différents points :

  • Les principes du Yin et du Yang ;
  • Les 5 éléments : bois, feu, eau, métal et éther ;
  • Des points cardinaux.

Pour savoir quelle orientation va lui permettre de dormir plus profondément, il faut tenir compte de l’énergie d’une personne (Ming Gua). Selon cette tradition, aucune orientation n’est particulièrement néfaste, il est seulement important de déterminer l’orientation du lit au cas par cas pour favoriser le sommeil. Toutefois, il existe quelques principes généraux. Le sud est ainsi parfois conseillé aux couples pour favoriser la passion. En revanche, cette direction est à éviter pour les personnes anxieuses, car elle accroît le stress et les troubles du sommeil.

Dormir tête au nord ou sud : que dit la science ?

La science se penche sur le sommeil depuis des décennies, et quelques faits sont désormais acquis. On sait notamment qu’à l’exception d’une infime part de la population (1% environ), nous avons besoin de 7 heures de sommeil au minimum pour être en bonne santé : sous ce seuil, le système immunitaire devient moins performant, le risque de diabète, d’obésité et de troubles cardio-vasculaires augmente.

Nous savons en outre qu’au cours d’une nuit de sommeil, nous enchainons 4 à 6 cycles de sommeil, composés de différentes phases :

  • Le sommeil lent léger ;
  • Le sommeil lent profond – le plus réparateur ;
  • Le sommeil paradoxal – au cours duquel nous rêvons.

Différentes études ont en outre permis de mettre en avant les avantages et inconvénients de chaque position. Dormir sur le dos permet de bénéficier d’un soutien plus adapté de la colonne vertébrale, ce qui se révèle plus recommandé à long terme que dormir sur le ventre. Toutefois, dormir sur le ventre enceinte n’est pas recommandé, car à partir du 7ème mois, cela peut mettre en danger le fœtus. Dormir en chien de fusil se révèle aussi avantageux, en particulier lorsque l’on sait de quel côté dormir – et c’est en outre une excellente position pour dormir avec un lumbago. Pour les couples, dormir en cuillère présente de nombreux atouts aussi bien pour la qualité du sommeil que pour la vie intime.

Les troubles du sommeil sont aussi de mieux en mieux cernés, notamment les insomnies, qui constituent les troubles les plus répandus. Le stress constitue généralement un facteur déclencheur ou aggravant, mais d’autres causes sont possibles : traitement médicamenteux, problèmes respiratoires, facteur génétique, mauvaise hygiène de vie, etc. Toutefois, à ce jour, aucune étude ne démontre formellement que l’orientation du lit empêche de dormir ou favorise au contraire un sommeil réparateur. Toutefois, de nombreuses personnes disent mal dormir (ou bien dormir) dans telle ou telle direction.

Certaines études laissent pourtant entrevoir que les personnes dormant dans la direction nord/sud entrent plus rapidement en phase de sommeil paradoxal que les personnes adoptant l’orientation est/ouest.  Aussi, que vous dormiez la tête au sud, à l’est ou à l’ouest, ou que vous préfériez dormir la tête au nord, n’hésitez pas à continuer si cela vous assure de bonnes nuits !

Bien dormir : mode d’emploi

Pour bien dormir, il est indispensable de veiller en premier lieu à votre hygiène de vie, et d’adopter quelques saines habitudes :

  • Limitez votre consommation de substances excitantes pendant la journée ;
  • Évitez de vous exposer à la lumière bleue émise par les écrans 2 heures au moins avant d’aller dormir ;
  • Dînez léger et sans alcool ;
  • Évitez la consommation de tabac en soirée.

Il est important de vous coucher dans des conditions permettant de favoriser l’endormissement :

  • Privilégiez les activités relaxantes en soirée, comme le yoga, la lecture ou la méditation guidée ;
  • Conservez une température de 18 à 20°C dans la chambre ;
  • Favorisez un environnement apaisant : pas d’appareil électrique, de son ou de lumière indésirables ;
  • Assurez-vous de disposer d’une bonne literie : matelas et coussin adaptés à votre morphologie afin d’éviter toutes tensions musculaires, et d’une couette de saison.

Ces conditions optimales permettent d’améliorer son sommeil de manière significative. Il est alors possible d’expérimenter différentes orientations : si vous vous réveillez le matin avec la sensation d’avoir bien dormi, ou si vous expérimentez un réveil nocturne inhabituel, cela peut vous aider à déterminer si votre lit est oui ou non dans la bonne direction, ou si ce critère n’a aucun impact sur la qualité de votre sommeil.