Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Homéopathie et sommeil : le guide

L’homéopathie est utile pour atténuer les symptômes de nombreuses maladies aigues, comme les troubles ORL, la toux, les angines, les allergies, les règles douloureuses ou encore les courbatures. Mais ce que l’on sait moins, c’est qu’elle est également très efficace pour vous aider à reprendre le contrôle de vos nuits ! Alors, qu’est-ce que l’homéopathie, et comment ça fonctionne ? Quelles solutions existent pour lutter contre les réveils nocturnes ? Comment ces somnifères naturels facilitent-ils votre endormissement ? Zoom sur cet allié sommeil trop souvent sous-estimé.

Homéopathie sommeil

Homéopathie : qu’est-ce que c’est et comment ça fonctionne ?

L’homéopathie repose sur trois principes fondamentaux :

  1. La similitude : la loi de similitude établit que ce qui peut rendre malade à forte dose peut guérir à faible dose. Ce principe repose donc sur l’idée qu’une substance qui provoque un symptôme peut être utilisée pour traiter le même symptôme de la maladie ;
  2. La loi des infinitésimales : les remèdes sont préparés par dilutions successives d’une substance active appelée « souche ». Les souches homéopathiques proviennent de règne végétal, minéral et animal. Les dilutions en série et les agitations augmentent alors la puissance du produit malgré sa très faible concentration en produit actif minéral, animal ou végétal initiale ;
  3. Le principe d’individualisation : elle repose sur le fait que l’homéopathie appréhende globalement la personne et non uniquement les symptômes liés à la maladie.

Quelle forme peut prendre l’homéopathie ?

Les médicaments homéopathiques peuvent se présenter sous de nombreuses formes : 

  • Solution ;
  • Poudre ;
  • Crème ;
  • Suppositoire ;

Toutefois, les formes les plus utilisées sont les granules et les globules. Un tube contient 75 granules de sucre imprégnés de la dilution homéopathique. Il faut alors prendre 3 à 5 granules à chaque prise, à laisser fondre sous la langue.

Une dose de globules contient quant à elle 200 globules de sucre : il est dix fois plus petit que les granules. Le contenu d’une dose de globules est à prendre en une seule fois et à laisser fondre dans la bouche. Si le médicament est donné à des enfants en bas âge, il est alors possible de dissoudre les granules ou la dose de globules dans un petit biberon d’eau.

L’homéopathie dans le cadre des difficultés d’endormissement

Les difficultés d’endormissement sont souvent les conséquences d’un état anxieux. Le système nerveux reste alors actif, même lorsqu’il est l’heure d’aller dormir. Vous n’arrivez pas à lâcher prise, vous pensez aux tâches qui vous attendent le lendemain, ou à ce qui a causé l’état anxieux chez vous pendant la journée.

L’homéopathie peut faciliter votre sommeil en vous aidant à calmer votre anxiété. Voici quelques exemples de traitements homéopathiques que vous pouvez suivre si vous souffrez de problèmes d’endormissement :

  • Coffea Cruda 5 à 9 CH : ce traitement homéopathique vous aide à stopper l’hyperactivité cérébrale qui gêne l’endormissement ; 
  • Valeriana officinalis 7 à 9 CH : elle vous aide à calmer les palpitations, les spasmes qui empêchent l’endormissement ;
  • Nux vomica 9 CH : ce remède homéopathique est prescrit pour les personnes surmenées, qui n’arrivent pas à mettre leur cerveau sur pause pendant la nuit. Nux vomica vous permet également de calmer les troubles de l’endormissement liés à des difficultés digestives ;
  • Gelsemium 9 CH : ce médicament homéopathique est utilisé lorsque les troubles de l’endormissement apparaissent à la veille d’une échéance importante (examen, permis de conduire, réunion…).

L’homéopathie pour éviter les réveils nocturnes

Dans le cas de réveils nocturnes, les remèdes homéopathiques peuvent également être de grands alliés. Ici, vous pourrez vous tourner vers Nux vomica 9 CH ou Gelsemium 9 CH, qui agissent également contre les problèmes d’endormissement. 

Vous pourrez également opter pour Arsenicum album 9 CH, notamment si vos réveils se situent entre 1 et 3 heures du matin, et qu’ils sont souvent accompagnés de crises d’angoisse.

Staphysagria 9 CH est quant à lui davantage utilisé dans le cas de colère, de frustration, de vexation.

Si vos troubles du sommeil sont situés entre 3 h et 4 h du matin, c’est généralement l’heure à laquelle le foie se réveille. Dans ce cas de figure, une formule homéopathique drainante peut vous aider à stopper ces réveils nocturnes. Pour bien dormir, le médicament homéopathique le plus souvent indiqué est Lycopodium 7 CH : prenez 5 granules au coucher.

Vous pouvez également vous tourner vers le médicament homéopathique Chelidonium composé en granules : prenez-en 3 avant chaque repas. Enfin, d’autres remèdes peuvent vous accompagner vers des nuits plus sereines, comme le Chelidonium majus 3 DH, le Taraxacum dens leonis 3 DH, le Carduus marianus 3 DH, le Solidago virga aurea 3 DH, ou encore, le Magnesia muriatica 3 CH

L’homéopathie pour lutter contre les réveils prématurés

Certaines insomnies peuvent entraîner des réveils prématurés. Pour lutter contre ce problème, vous pourrez également vous tourner vers le Nux Vomica 9 CH, qui vous aide à lutter efficacement contre l’anxiété, le stress. Le Kalium Phosphoricum est quant à lui prescrit chez les patients surmenés intellectuellement, qui ont des journées difficiles, qui sont très fatigués, irritables, ou encore, qui présentent des troubles de la mémoire. Enfin, le remède Phosphoricum Acidum est davantage utilisé dans le cadre dépressif. Si vous pensez souffrir de dépression, n’hésitez pas à consulter un médecin, qui saura vous guider vers des médicaments plus adaptés à vos besoins, comme des antidépresseurs.

L’homéopathie et le sommeil chez les séniors

Homéopathie sommeil

Les séniors sont nombreux à souffrir d’insomnies. Pour lutter contre le stress, et vous aider à mieux dormir, il peut être conseillé de prendre du :

  • Coffea Cruda 9 CH à hauteur de 5 granules le soir et dans la nuit, notamment si l’insomnie est causée par une surexcitation ;
  • Stramonium 9 CH, à hauteur de 5 granules le soir et dans la nuit, idéal notamment pour les personnes qui ont du mal à dormir seules ou qui ont peur du noir ;
  • Arsenicum Album 9 CH, 5 granules le soir, et Passiflora 1 DH, 20 gouttes 3 fois par jour : ce remède est prescrit si l’insomnie est causée par de l’anxiété ou de l’hyper-agitation cérébrale qui empêche de dormir ou provoque de nombreux réveils nocturnes ;

SÉDATIF PC : ce comprimé sublingual est utilisé dans les états anxieux et émotifs et les troubles mineurs du sommeil.

L’homéopathie et le sommeil chez les enfants

Chez l’enfant, les problèmes de sommeil sont principalement dus à :

  • Des difficultés d’endormissement : l’enfant met parfois plusieurs heures avant de s’endormir ;
  • Des parasomnies : elles peuvent avoir lieu pendant le sommeil lent (éveils confusionnels, somnambulisme et terreurs nocturnes), ou pendant le sommeil paradoxal (paralysie du sommeil isolée récurrente, cauchemars récurrents, catathrénie…)

 

Il s’agit de troubles qui sont courants chez les jeunes enfants. Ils peuvent être transitoires, auquel cas les remèdes homéopathiques constituent une solution efficace. Pour lutter contre ces problèmes, plusieurs solutions :

  • Arnica 9 CH : 5 granules le soir si l’enfant est trop excité pour trouver le sommeil ;
  • Ignatia amara 9 CH : ce remède est à prescrire notamment si l’enfant est  inquiet, préoccupé. 5 granules matin et soir ;
  • Arsenicum album 9 CH : 3 granules par jour lorsque l’enfant est angoissé ;
  • Cina 9 CH : en cas de terreurs nocturnes, et de difficultés à se rendormir ;
  • Stramonium 9 CH : si l’enfant à tendance à se réveiller la nuit, s’il a un sommeil agité et des cauchemars accompagnés d’une peur du noir ;
  • Kalium bromatum 9 CH : contre le somnambulisme, les terreurs nocturnes et l’énurésie.

Notez que la posologie est ici donnée à titre indicatif. Pour savoir combien de granulés donner, n’hésitez pas à demander conseil à votre pharmacien ou à votre médecin.

L’homéopathie dans le cadre de l’apnée du sommeil

Le syndrome d’apnées du sommeil (également appelée syndrome d’apnées-hypopnées obstructives du sommeil, ou SAHOS), se manifeste par des interruptions répétées et incontrôlées de la respiration pendant le sommeil. Le conduit aérien au niveau du pharynx se ferme pendant 10 à 30 secondes ou parfois plus, à raison d’au moins cinq événements par heure de sommeil. Certains dormeurs connaissent plusieurs dizaines, voire plusieurs centaines d’apnées au cours d’une même nuit. 

Ce phénomène est dû au relâchement des muscles des parois du pharynx : l’air passe difficilement, provoquant au passage des vibrations qui créent un ronflement. Ces interruptions de la respiration provoquent des micro-réveils incessants, dont le patient n’a pas conscience. Les conséquences sont alors importantes : 

    • Somnolence diurne ;
    • Difficultés de concentration ou de mémoire ;
  • Complications cardiovasculaires ;

L’homéopathie peut alors être prescrite afin de traiter l’apnée du sommeil légère à modérée. Vous pouvez alors prendre simultanément Hydrocyanicum Acidum 15CH et Opium 15CH à raison de 5 granules de chaque, tous les soirs, au moment du coucher.

Vous aimerez aussi :

Passiflore et sommeil.

Quelle plante pour un sommeil profond ?

D’autres astuces naturelles pour mieux dormir

Et si vous souhaitez vous tourner vers d’autres « somnifères naturels » pour dormir, n’hésitez pas à faire confiance :

De façon générale, pour dormir plus profondément, prenez soin de votre hygiène de vie, faites attention à votre alimentation, et écoutez votre horloge biologique !

Vous l’aurez compris, pour dormir plus profondément, l’homéopathie peut être une solution particulièrement intéressante, qui vous aidera à reprendre le contrôle de vos nuits, sans avoir à passer par la case somnifères !