Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Dormir sur le ventre enceinte : est-ce conseillé ?

En règle générale, on déconseille de dormir sur le ventre pour de nombreuses raisons : cette position implique une torsion au niveau du cou pour pouvoir respirer, et la colonne vertébrale ne bénéficie pas d’un soutien correct. Les adeptes de cette position souffrent fréquemment de douleurs cervicales et lombaires à moyen terme. On considère donc bien souvent que c’est la pire  position pour dormir. Pourtant, de nombreuses personnes l’adoptent naturellement. Et dans le cas des futures mamans, cette habitude peut devenir stressante. En effet, la plupart d’entre elles craignent qu’adopter cette position ne nuise à bébé. Il faut dire que les positions pour dormir enceinte ne se valent pas toutes : certaines peuvent effectivement présenter un risque pour le fœtus. Il est donc temps de tordre le cou à une idée reçue fermement ancrée : oui, il est possible de dormir sur le ventre en attendant bébé, du moins en début de grossesse.

femme enceinte qui dort sur le dos

Peut-on dormir sur le ventre enceinte ?

En dépit de ce que nos grands-mères ont pu en dire pendant longtemps, les professionnels de santé s’accordent à le dire : non, le fait de se coucher sur le ventre pendant la grossesse ne met pas le fœtus en danger d’être écrasé. En effet, les parois de l’utérus et le liquide amniotique qui entoure le fœtus le protègent très bien contre les chocs. En revanche, dormir sur le ventre n’est possible que durant les premiers mois de grossesse, car au fur et à mesure que le ventre grossit, la posture deviendra très inconfortable pour vous.

Lorsque vous dormez sur le ventre, la colonne vertébrale se creuse, car vous ne bénéficiez pas d’un bon soutien : ce phénomène s’accentue au fur et à mesure que votre ventre grossit. Non seulement dormir sur le ventre devient douloureux, mais lorsque votre ventre devient plus imposant, adopter cette position allongée est beaucoup plus compliqué !

Jusqu’à quand peut-on dormir sur le ventre enceinte ?

Durant les premiers mois de la grossesse, il n’y a aucune contre-indication à dormir dans cette position, surtout si vous vous endormez mieux et si vous sentez que vous vous reposez davantage ainsi. À ce stade, il est important que vous dormiez bien, et votre priorité doit donc rester de trouver une position confortable qui vous permet de profiter d’une bonne nuit de sommeil. 

Par conséquent, vous pouvez dormir sur le ventre enceinte de 2 mois et jusqu’au 5ème mois environ. Lorsque bébé commence à bouger et donner des coups de pied, il est courant que la posture devienne inconfortable. C’est généralement le moment où un changement naturel de posture s’opère : vous avez tendance à vous positionner de trois quarts, la jambe du dessus repliée.

La grossesse étant une période de changements constants pour une future maman comme pour le fœtus, les risques évoluent au fil des semaines. Une étude britannique menée en 2017 et visant à prévenir la mortinaissance pointe un lien entre la position des futures mères pour dormir et le risque de mort du fœtus. Le risque chute de manière significative chez les futures mamans dormant sur le côté gauche à partir du 3ème trimestre. Le changement de position se fait généralement de façon naturelle : dormir sur le ventre enceinte de 8 mois se révèle en effet très délicat, la plupart des femmes enceintes ayant le plus grand mal à se positionner sur le ventre à ce stade.

Quelles sont les meilleures positions pour dormir enceinte ?

Les spécialistes préconisent de dormir sur le côté gauche. Cette position assure davantage de confort à la future maman, tout en assurant une meilleure circulation sanguine vers le placenta et en favorisant une meilleure élimination des déchets. Pour mieux dormir, vous pouvez utiliser un coussin de grossesse : placez-le le long du corps, sous le ventre, et entre les genoux ou les cuisses. 

En revanche, il est déconseillé de dormir sur le côté droit, une position qui comprime la veine cave. Par ailleurs, le poids du corps repose alors sur l’estomac, la rate et le pancréas, ce qui nuit à la digestion. À long terme, cette position favorise ainsi les reflux gastriques et les brûlures d’estomac.

On considère souvent que le fait de dormir sur le dos, bras le long du corps, constitue la meilleure posture de sommeil pour bien dormir et prévenir les maux de dos. Or, il en va très différemment durant la grossesse, période au cours de laquelle cela devient une mauvaise position ! Dormir sur le dos enceinte n’est pas strictement déconseillé. En début de grossesse, il est possible de dormir sur le dos confortablement, mais au fur et à mesure que le fœtus se développe, il fait en effet pression à la fois sur les vaisseaux sanguins et sur la vessie. Il peut alors devenir plus délicat de respirer, au point de ressentir une sensation de malaise. Il est à noter toutefois que cela n’est pas une réaction universelle. Vous pouvez faire partie des futures mamans qui se trouvent très bien allongées sur le dos. Dans ce cas, pensez toutefois à placer un coussin sous votre hanche droite pour libérer la veine cave, et sous vos pieds pour favoriser la circulation sanguine. 

C’est à partir de la 28ème semaine que l’on recommande de cesser de dormir sur le dos, afin de réduire les risques de mortinaissance. Toutefois, il s’agit de ne pas dramatiser : il est courant et tout à fait normal de changer de position pendant le sommeil. Aussi, si vous vous éveillez sur le dos ou sur le côté droit, il n’est pas nécessaire de paniquer.

Pourquoi avez-vous du mal à dormir pendant la grossesse ?

femme enceinte qui dort sur le ventre

Dès le début de la grossesse, de nombreux changements hormonaux, anatomiques, physiologiques et même émotionnels se produisent, ce qui affecte la qualité de votre sommeil.

Au cours du premier trimestre, les troubles du sommeil sont le plus souvent provoqués par le stress et l’anxiété, en particulier lorsqu’il s’agit d’une première grossesse ou d’une grossesse inattendue. Des variations hormonales se produisent. L’augmentation de la progestérone libérée par le plasma, mais aussi de la sécrétion d’oestrogène, contribue à perturber le cycle veille/sommeil. Quoique ce ne soit pas systématique, certaines futures mamans ont plus souvent besoin de se lever la nuit pour uriner : cela est lié à l’installation du fœtus dans l’utérus, pouvant stimuler la vessie.

Le second trimestre de grossesse marque le plus souvent une période d’amélioration de la qualité du sommeil, et un regain d’énergie durant la journée. C’est pourtant à cette période que peuvent survenir certains désagréments : ronflement, brûlures d’estomac, crampes, notamment. C’est aussi la période à laquelle les premiers mouvements du fœtus se font sentir.

Le troisième trimestre est davantage marqué par les insomnies. La science a d’ailleurs permis de dévoiler une modification de l’architecture du sommeil en fin de grossesse : le sommeil lent léger prend le pas sur le sommeil lent profond, et le temps de sommeil paradoxal diminue également. Le sommeil est moins réparateur et vous êtes en outre beaucoup plus sensible aux stimulus extérieurs, ce qui provoque davantage de réveils nocturnes. Par ailleurs, avec l’approche de l’accouchement, certaines femmes se montrent à nouveau anxieuses, et le stress nuit considérablement à la qualité du sommeil. À cela s’ajoutent de nouvelles fluctuations hormonales et une augmentation importante de la taille de l’utérus, ce qui provoque notamment des mictions plus fréquentes ou des crampes d’estomac, et favorise les réveils spontanés.

Dormir pendant la grossesse : nos recommandations

Afin de mieux dormir durant vos mois de grossesse, il est important de prendre soin de vous et de veiller à votre hygiène de vie.

Privilégiez une alimentation saine et équilibrée, et n’hésitez pas à avancer l’heure du dîner : idéalement, prenez votre repas 2 heures avant d’aller vous coucher, afin de mieux digérer.

Conservez une activité physique quotidienne. Bien entendu, vous pouvez vous orienter vers des pratiques spécifiques, telles que le yoga prénatal. Sachez toutefois que la marche demeure l’activité la plus appropriée pour limiter les douleurs dorsales et bien dormir. En outre, cette activité toute simple prévient efficacement les risques de phlébite en fin de grossesse.

Il est recommandé d’adopter un rythme bien régulier, avec des horaires de coucher et de lever fixes. Si vous en ressentez le besoin, n’hésitez pas à vous accorder une sieste dans la journée – afin de ne pas perturber votre rythme de sommeil, optez pour une durée de 20 minutes maximum.

Enfin, il est important de bien vous hydrater tout au long de la journée. Si vous ne consommez pas ou peu de produits laitiers, n’hésitez pas à vous orienter vers une eau minérale riche en calcium. Il est préférable de supprimer les excitants tels que le thé ou le café. Vous pouvez en revanche préférez les tisanes – en évitant de les consommer trop tardivement, sous peine de devoir vous lever la nuit pour aller aux toilettes. Suivant vos goûts et le moment de la journée, vous pouvez également opter pour un smoothie maison. En cas d’insomnie, enfin, misez sur un classique : une tasse de lait chaud agrémentée d’une cuillerée de miel. Cette recette de grand-mère fonctionne tout aussi bien avec le lait végétal.

Découvrez aussi :

Dormir en cuillère