Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

La discarthrose et son impact sur le sommeil

La discarthrose, également appelée discopathie dégénérative, se caractérise par l’usure irrémédiable des disques situés entre les 24 vertèbres mobiles de la colonne vertébrale. Cette dégénérescence des disques entraîne des douleurs et des raideurs, qui provoquent une perte de mobilité et des douleurs du dos. Alors, comment mieux dormir avec cette maladie ? Quelles sont les causes de cette affection ? On vous dit tout !

Qu’est-ce qu’une discarthrose ?

Chaque disque intervertébral est constitué d’un anneau fibreux et d’un noyau gélatineux au centre. Les disques sont des éléments essentiels de la colonne vertébrale, car ce sont eux qui assurent les mouvements (flexion, extension, torsion et inclinaison latérale). Mais ce n’est pas tout : les disques intervertébraux ont également un rôle d’amortisseur en cas de choc ou lorsque vertèbres subissent une pression. Mais avec l’âge, ils se déshydratent et se fragilisent : c’est la discarthrose.

Il existe trois types de discarthroses :

  • La discarthrose cervicale : elle touche les vertèbres du rachi cervical, au niveau du cou ;
  • La discarthrose lombaire : elle touche le bas du dos ;
  • La discarthrose étagée : elle touche plusieurs vertèbres en même temps.

Quelles sont les causes de la discarthrose ?

L’âge est le facteur de risque majeur de la discarthrose. En effet, plus les années passent, et plus les articulations perdent leur élasticité : les douleurs apparaissent, ainsi que des difficultés à réaliser certains mouvements.

Mais la discarthrose peut également être favorisée par une sur-sollicitation du dos : c’est le cas lorsque l’on pratique des métiers qui impliquent le port de charges lourdes, ou une mobilité constante. Par ailleurs, l’activité sportive peut aussi provoquer des traumatismes pour le dos. C’est notamment le cas de la course à pied, de la gymnastique ou encore, de l’équitation.

En outre, notez que l’obésité et le surpoids contribuent également à l’apparition de l’arthrose. C’est aussi le cas du tabac, du manque d’activité physique, des déformations de la colonne vertébrale (cyphose, scoliose) et de l’insuffisance musculaire.

Quels sont les symptômes de la discarthrose ?

La discarthrose provoque des douleurs au niveau des lombaires, ou du cou. Cette douleur est plus importante à l’effort et lorsque vous réalisez certains mouvements. Elle est souvent accompagnée de raideurs, qui altèrent la mobilité au niveau du bas du dos.

Les vertèbres qui sont atteintes de discarthrose peuvent se déplacer et pincer l’une des racines d’un nerf. S’il souffre de discarthrose cervicale, le patient ressent alors une douleur intense qui irradie dans les bras, le dos et les épaules. S’il s’agit d’une discarthrose lombaire, la douleur irradie quant à elle dans la fesse, la cuisse, le mollet et le pied.

Quels impacts sur le sommeil ?

Les douleurs que provoque la discarthrose entraînent chez de nombreuses personnes des difficultés d’endormissement. Le patient a du mal à trouver une position qui le soulage, et se réveille fréquemment la nuit. Pour réussir à trouver un sommeil plus réparateur, plusieurs astuces existent :

  • Le massage de relaxation : il permet de décontracter les muscles de la zone touchée (lombaires ou cervicales). Attention : les gestes ne doivent pas être trop appuyés : vous devez être doux, pour ne pas exercer de pression douloureuse sur la zone fragilisée ;
  • Dormez dans une pièce fraîche, pour vous trouver le sommeil plus rapidement ;
    Optez pour un matelas mémoire de forme, latex, ou à ressorts ensachés, qui sont des garnissages de qualité ;
  • Choisissez un oreiller ergonomique, car il vous aide à adopter bonne posture pendant votre sommeil.
  • Grâce à la mémoire de forme, vous éloignez les points de pression sur l’ensemble de la colonne vertébrale ;
  • Faites attention à la position dans laquelle vous dormez : évitez de dormir sur le ventre, et préférez les postures sur le côté ou sur le dos. Si besoin, placez un oreiller sous vos genoux ou entre vos genoux, afin de libérer les tensions dans le bas du dos.

Que faire pour soulager les douleurs liées à la discarthrose ?

Le tapis d’acupression

Le tapis d’acupression est particulièrement efficace contre la discarthrose lombaire et cervicale. Il exerce une stimulation qui favorise la décontraction musculaire et ligamentaire. Il active également la circulation sanguine, ce qui contribue à garder les disques bien hydratés et à réduire les risques d’inflammation.

La ceinture

Le port de ceinture lombaire peut permettre de soulager les douleurs liées à la discarthrose lombaire. Selon l’intensité de la douleur, votre médecin pourra également vous prescrire des médicaments antalgiques.

La kinésithérapie

Les séances de kinésithérapie permettent d’améliorer la mobilité de la colonne vertébrale. Les exercices stimulent vos muscles, ce qui permet de limiter les contraintes articulaires et les douleurs.

Limiter l’usure des disques

Il est possible de ralentir l’impact de la discarthrose grâce à plusieurs astuces :

  • Luttez contre la sédentarité : restez actif, et pratiquez une activité physique régulière ;
  • Adoptez une bonne hygiène de vie : ménagez votre colonne vertébrale en évitant de porter des charges lourdes notamment ;
  • Corrigez votre posture, de jour comme de nuit. Si vous avez un poste sédentaire, et que vous passez une grande partie de la journée derrière l’ordinateur, faites des pauses régulières et des séances d’étirement.