Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Post Type Selectors

Pincement discal : symptômes, causes et solutions

Le pincement discal est souvent l’une des manifestations de la discopathie dégénérative. Il correspond à la diminution de la hauteur d’un disque situé entre les vertèbres, et peut provoquer des maux de dos ou dans la nuque. Alors, quelles sont les causes du pincement discal ? Comment le soulager ? Comment bien dormir lorsqu’on souffre de ce problème ? Quelle literie choisir pour avoir moins mal ? On vous dit tout !

Qu’est-ce que le pincement Discal ?

Le pincement discal, également appelé tassement discal, se caractérise par l’amincissement ou la diminution de la hauteur du disque intervertébral, c’est-à-dire un disque situé entre deux vertèbres.
Les disques intervertébraux qui sont le plus souvent touchés par ce problème sont les disques situés entre la vertèbre lombaire L5 et la vertèbre sacrée S1.
Le disque est pincé et aminci : cela entraîne l’apparition de douleurs au niveau du dos ou dans le cou.

Quelles sont les causes du pincement discal ?

Les causes du pincement discal peuvent être variables :

  • La déshydratation ;
  • Une insuffisance d’apport en oxygène ;
  • Des affections d’un disque intervertébral ;
  • Des maladies comme l’arthrose ou la hernie discale : elles provoquent à une usure discale à différents niveaux de la colonne vertébrale ;
  • Des maladies inflammatoires et infectieuses ;
  • La mauvaise évacuation du dioxyde de carbone : cela provoque un dessèchement et le vieillissement du disque intervertébral ;
  • Le port de charges trop lourdes ;
  • La sédentarité : le fait de rester assis toute la journée, souvent dans une mauvaise posture ;
  • Le sport trop intense ;
  • Le stress et la fatigue, qui aggravent les symptômes.

Quels sont les symptômes ?

Le pincement discal ne s’accompagne pas nécessairement de douleurs. Ces dernières apparaissent au moment où la réduction de l’espace entre les vertèbres crée une pression sur les nerfs et les ligaments.
Mais le pincement discal, en fonction des zones qui sont touchées, peut aussi provoquer des douleurs fortes et fréquentes dans le bas du dos ou dans le cou. Ce problème de santé peut également avoir un retentissement plus global, et toucher les muscles.

Comment soulager un pincement discal ?

Si vous ressentez des douleurs, consultez votre médecin traitant : il pourra vous prescrire des antalgiques ou des anti-inflammatoires. Si la douleur ne diminue pas après 10 ou 15 jours de traitement, vous serez orienté vers un rhumatologue, qui pourra prescrire des examens plus poussés. L’objectif sera de découvrir l’origine du mal de dos. Les radiographies et une IRM permettront d’y voir plus clair.

En cas de douleurs, vous pouvez également vous tourner vers un kinésithérapeute, qui réalisera des exercices et des massages afin de vous détendre. L’ostéopathe pourra aussi être d’une grande aide afin de soulager les douleurs, grâce à des manipulations douces, osseuses ou musculaires. Il vous livrera également des conseils afin d’adopter de meilleures postures au quotidien, pour limiter la douleur.

Le chiropracteur, qui pratique des manipulations au niveau du dos, peut aussi être une aide précieuse pour soulager les symptômes. Enfin, l’acupuncteur, grâce à des aiguilles piquées sur certains points précis, notamment le long de la colonne vertébrale, peut soulager les douleurs dorsales.

Comment bien dormir quand on souffre d’un pincement discal ?

La meilleure position pour dormir la nuit lorsque l’on souffre de pincement discal est la position dorsale. Veillez toutefois à ne pas être totalement à plat. Afin de soulager vos douleurs, vous pouvez placer un coussin sous votre tête et un autre sous vos jambes, au niveau de vos genoux. Vous libérez ainsi la tension dans le bas du dos, et préservez la courbure du dos.

Avec quelle literie dormir quand on a un pincement discal ?

Lorsque l’on souffre de pincement discal, il est essentiel de se tourner vers une literie ergonomique. Optez pour un matelas adapté à votre morphologie : si vous avez une petite carrure, tournez-vous vers un matelas souple, et si vous avez une carrure large, optez pour un matelas ferme. Pour le garnissage, ce sont la mémoire de forme ou le latex naturel qui pourront vous apporter tout le bien-être dont vous avez besoin. Ces matières sont préconisées en cas de mal de dos, de douleurs aux cervicales, aux genoux, aux trapèzes ou encore, aux épaules. Un vrai plus pour prendre soin de votre santé !
Côté oreiller, privilégiez la mémoire de forme : cette matière viscoélastique s’adapte aux contours de votre tête, et l’enveloppe de douceur, quelles que soient les postures que vous adoptez pendant votre sommeil.