Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Appareil anti-ronflement : lequel choisir ?

En France, le nombre de ronfleurs est compris entre 10 et 20 millions. Véritable fléau pour de nombreux dormeurs, ces derniers ont de grandes difficultés à venir à bout de ce problème. Pour calmer leurs nuits, les appareils anti-ronflement se font de plus en plus nombreux sur le marché. Alors, quels sont-ils ? Quels sont les différents types d’aides au sommeil, et surtout, comment choisir celui qui vous correspond ? Zoom sur cet allié sommeil qui pourrait bien révolutionner vos nuits…

Appareil anti-ronflement : qu’est-ce que c’est ?

Un appareil anti-ronflement est un appareil placé dans zone buccale ou nasale et qui vise à réduire les ronflements. Ces dispositifs, que la personne doit porter la nuit, agissent sur la posture du corps et les mouvements liés à la respiration afin de réduire les ronflements.

Pour vous accompagner vers des nuits paisibles, et lutter contre vos troubles du sommeil, faisons le point sur les différentes solutions qui s’offrent à vous !

Les différents types d’appareil anti-ronflement

Le ronflement est causé par une mauvaise circulation de l’air entre la langue, le voile du palais et la luette. Pour permettre à votre corps de se mettre en bonne position et ainsi faciliter la circulation de l’air, plusieurs appareils anti-ronflement existent.

L’orthèse anti-ronflement

orthèse anti ronflement

L’orthèse anti-ronflement, également connue sous le nom d’orthèse d’avancement mandibulaire, maintient la mâchoire inférieure légèrement avancée pendant le sommeil. Cette posture permet de libérer les voies aériennes et de faciliter la respiration.

Lorsque cet appareil buccal anti-ronflement est disponible en pharmacie il est totalement réglable. Mais l’orthèse peut également être faite sur mesure : dans ce cas de figure, elle sera totalement adaptée à votre mâchoire.

Ce dispositif médical présente l’avantage de pouvoir être pris en charge par la sécurité sociale sous certaines conditions.

L’oreiller anti-ronflement

Oreiller anti-ronflement

Afin de libérer vos voies respiratoires, vous pouvez vous tourner vers les oreillers anti-ronflement. Leur objectif ? Permettre un total relâchement des cervicales, et placer votre tête dans le parfait prolongement de votre nuque, de façon à faciliter le passage de l’air dans les voies respiratoires.

Un oreiller anti-ronflement a tendance à incliner la tête vers l’avant. Grâce à cette posture, l’air circule plus facilement, diminuant ainsi les vibrations qui donnent naissance aux ronflements.

La bague anti-ronflement

Bague anti ronflement

La bague anti-ronflement s’appuie sur le principe de l’acupuncture : elle se place au doigt, et agit sur les méridiens en lien avec votre appareil respiratoire. Elle possède des petites bosses, qui sont situées à l’intérieur de l’anneau, et qui ont pour fonction de stimuler un ou plusieurs points d’acupuncture en appliquant une pression continue au cours de la nuit.

Pour être efficace, la bague anti-ronflement doit être portée la nuit, à l’auriculaire de votre main. Ses bienfaits ? Même si aucune étude ne l’a encore démontré, sur certains dormeurs, elle limite les ronflements en favorisant une bonne oxygénation du corps pendant la nuit.

Les avis concernant cet appareil anti-ronflement sont assez variés. En effet, tous les dormeurs ne sont pas réceptifs à ce dispositif. Si certains observent un changement immédiat, d’autres voient les ronflements s’atténuer au fil des nuits… et pour certains, la bague ne fait malheureusement aucun effet.

Les bandelettes nasales anti-ronflement

bandelettes nasales anti ronflement

Le ronflement peut être causé par un nez congestionné (rhume, rhinite, allergie…) ou une cloison nasale déviée. Les bandelettes anti-ronflement ont pour objectif de lutter contre l’obstruction nasale et de libérer les voies respiratoires, en favorisant la respiration par le nez. Positionnées sur les ailes du nez, elles écartent légèrement les narines du ronfleur, permettant ainsi à l’air de passer plus facilement. Les bandelettes limitent ainsi la respiration par la bouche, responsable du ronflement. Elles permettent ainsi au dormeur d’améliorer sa qualité de sommeil.

Cette solution anti-ronflement peut s’utiliser au quotidien, ou de façon ponctuelle, en cas de rhume, lorsque le dormeur a des difficultés à bien respirer.

Le spray anti-ronflement

spray anti ronflement

Pendant le sommeil, les tissus du palais et de la luette vibrent au passage de l’air, occasionnant un ronflement plus ou moins important. Pour stopper ces ronflements, l’idée est donc de limiter l’intensité de ces vibrations : le spray anti-ronflement est à pulvériser au fond de la gorge, le soir au coucher. Cette substance « tensioactive » vient alors tapisser les tissus de la gorge, ce qui limite les vibrations. Notez toutefois qu’aucune étude ne s’est encore penchée sur l’efficacité de cette solution. Mais si l’efficacité existe, elle ne pourra pas dépasser 1h, puisque les mucus de la gorge sont renouvelés toutes les 30 à 45 minutes environ.

Le bandeau anti-ronflement

Bandeau anti ronflement

Le bandeau anti-ronflement, appelé également fronde mentonnière, a été conçu afin de permettre au dormeur de maintenir sa bouche fermée. L’objectif ? Vous aider à respirer naturellement par le nez. Egalement appelé jugulaire ou masque anti-ronflement, ce nouvel appareil anti-ronflement s’ajuste autour de votre visage et maintient la mâchoire supérieure vers le haut au cours de la nuit. Confortable et simple à utiliser, le bandeau anti-ronflement séduit de plus en plus de dormeurs.

La ceinture anti-ronflement

ceinture anti ronflement

La ceinture anti-ronflement est équipée d’une balle rigide placée dans le dos. Il s’agit d’un appareil anti-ronflement destiné à traiter les personnes atteintes d’apnées du sommeil lorsqu’elles dorment sur le dos, en les obligeant à trouver une autre position. En effet, souvent, c’est cette position dorsale qui provoque les ronflements. En dormant sur le côté, le dormeur est ainsi moins sujet aux ronflements et fait moins d’apnées du sommeil. Cette ceinture ajustable est vendue en libre-service sur le web ou en pharmacie et parapharmacie.

L’écarteur nasal

écarteur nasal anti ronflement

Si c’est votre nez qui est à l’origine de vos ronflements, l’écarteur nasal peut être une solution intéressante. Fabriqué en silicone, cet appareil nasal anti-ronflement s’écarte pour pouvoir pincer l’arête nasale. Les parties métalliques sont constituées de petits aimants qui vont permettre à l’appareil de rester en place. Ce dilatateur nasal permet alors à l’air de passer plus facilement, même si vous avez la cloison déformée. Pour stopper les ronflements, c’est une aide précieuse. Notez que cet appareil anti-ronflement est un écarteur nasal universel : leur confection peut donc convenir à toutes les formes de narines, et à tous les dormeurs !

Ces écarteurs peuvent également être utilisés en cas de rhume, lorsque vous avez du mal à respirer pendant la nuit. Pour déboucher rapidement le nez, en cas de sinusite et ou de rhinites chroniques, c’est un allié de taille. Quelques jours seront toutefois nécessaires afin de ne plus les sentir sur votre nez.

Comment choisir son appareil anti-ronflement ?

Identifier la source du problème

Avant de choisir votre appareil anti-ronflement, vous devez nécessairement identifier la source du problème :

        S’agit-il d’une congestion nasale ? Chez les personnes souffrant de rhinite chronique ou de sinusite chronique, le nez peut être bouché, et les ronflements se développent. Lorsqu’elle ne peut plus respirer par le nez, la personne respire par la bouche, ce qui provoque le ronflement. S’agit-il d’une cloison nasale étroite ou déformée ?

        S’agit-il d’un problème au niveau du pharynx ? Si ce dernier est rétréci par une langue qui se met en position trop reculée dans la bouche, il est essentiel de remuscler cette dernière. Ici, plusieurs causes sont possibles : il peut s’agir d’un surpoids, d’une position couchée sur le dos, de la prise de certains médicaments ou encore de la consommation d’alcool.

        S’agit-il d’un problème de palais ? Il est possible de rééduquer le palais, pour le rendre plus large et faciliter le passage de l’air. Cela peut se faire par un traitement d’orthodontie, ou par une intervention chirurgicale.

En fonction de la source du problème, votre médecin pourra alors vous diriger vers des solutions adaptées.

Si votre cloison nasale est trop étroite ou déformée, cela peut causer des ronflements : les écarteurs naseaux, à insérer dans le nez, seront ici parfaitement adaptés à votre problème. Les narines laisseront ainsi passer l’air, et agiront efficacement contre le ronflement.

S’agit-il d’un problème de mâchoire qui part trop vers l’arrière pendant le sommeil ? Ici, cette mauvaise posture cause un rétrécissement du diamètre du pharynx. Dans ce cas de figure, l’orthèse mandibulaire pourra être idéale pour vous. Elle ressemble au protège-dent, et avance en douceur votre mâchoire, pendant toute votre nuit de sommeil. Si vos ronflements sont causés par un problème de posture, vous pourrez également vous tourner vers la mentonnière (ou bandeau anti-ronflement), qui permet de garder la bouche fermée, vous obligeant à respirer par le nez.

Si vous souhaitez commencer par des solutions plus simples, vous pouvez vous tourner vers les sprays, et observer si ces derniers fonctionnent sur vous ! En lubrifiant le voile du palais, ces derniers évitent à votre gorge d’être asséchée, et luttent ainsi contre les ronflements.

Prendre le temps d’observer l’efficacité des produits

Trouver la solution adaptée à vos ronflements peut prendre du temps. Les solutions sont nombreuses, mais ne fonctionnent pas sur tous les dormeurs. Pour trouver celle qui vous correspond le plus, et qui vous agira réellement sur le long terme, la patience est donc de mise.

Les sprays, les bandeaux, les bagues ou encore les bandelettes peuvent être des solutions intéressantes en cas de ronflements épisodiques. Chaque matin, n’hésitez pas à tenir un journal du sommeil afin de noter les éventuels bienfaits / inconvénients de la technique que vous venez de tester. Vous pourrez ainsi en parler à votre médecin, qui aura toutes les cartes en mains pour vous proposer de nouvelles solutions encore plus adaptées. Après examen, il pourra vous orienter vers un écarteur nasal, un appareil anti-ronflement ou vous indiquer s’il est nécessaire de vous tourner vers une intervention chirurgicale.

Vous pourrez également vous tourner vers les solutions anti-ronflement naturelles, afin d’observer lesquelles ont le plus d’effet sur vos nuits. Certaines huiles essentielles, comme l’huile essentielle de lavande vraie, utilisée en cas de congestion nasale légère, pourrait vous aider à mieux respirer la nuit. La menthe poivrée, ou encore l’eucalyptus pourront également vous accompagner vers des nuits plus douces. Par ailleurs, certaines infusions, telles que l’infusion de fenugrec, ou certaines épices comme le gingembre seront des puissantes alliées pour vous aider à mieux respirer et à lubrifier votre gorge.

Notez également que de nombreux critères doivent être pris en considération afin de lutter contre les ronflements. Consommation d’alcool, nourriture trop riche le soir, surpoids, ou encore, prise de certains médicaments : pour profiter d’un sommeil de meilleure qualité, et supprimer les ronflements, il est essentiel de prendre soin de votre hygiène de vie.

Définir son budget

Pour trouver la solution qui vous correspond, le budget compte également. Le prix à prévoir pour un appareil anti-ronflement dépend bien entendu du dispositif que vous choisissez.

Pour des écarteurs nasaux, prévoyez un budget d’environ 10 ou 20 €. Les bandelettes nasales ou les sprays anti-ronflement sont disponibles à des prix d’environ 15 €. Pour une bague anti-ronflement, prévoyez un budget d’environ 30 €. Les oreillers anti-ronflement représentent quant à eux un investissement plus important, et sont disponibles à des prix d’environ 100 €.

Pour une ceinture anti-ronflement, 40 € de budget environ sera nécessaire. Les bandeaux anti-ronflement sont quant à eux disponibles pour un budget d’environ 15 €. Enfin, vous pourrez profiter des bienfaits des appareils d’avancement mandibulaires pour un budget d’environ 60 à 70 €. Rappelons que cette solution peut être prise en charge par la sécurité sociale. De façon générale, plus l’appareil est sophistiqué, plus son prix est susceptible d’être élevé.

Pour des machines plus élaborées, tournez-vous vers votre médecin traitant ou un ORL : ils sauront vous guider vers des appareils anti-ronflement adaptés à vos besoins.