Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Comment laver un oreiller sans l’abîmer ?

En prenant soin de votre oreiller, et en le lavant régulièrement,  vous augmentez sa longévité, vous assurez un parfait niveau d’hygiène dans votre lit, vous limitez les allergies et améliorez la qualité de votre sommeil. Vous l’aurez compris, les enjeux d’un bon entretien sont grands ! Alors, à quelle fréquence laver son oreiller ? Quelle est la durée de vie d’un oreiller ? Comment laver un oreiller en plumes, un oreiller synthétique, ou encore, un oreiller mémoire de forme ? On vous livre tous nos secrets !

Laver un oreiller

À quelle fréquence laver son oreiller ?

Pour bien dormir, laver son oreiller de façon régulière est essentiel. Afin de rester bien au propre, nuit après nuit, nettoyez votre oreiller tous les 6 mois environ. Attention toutefois : pour garder un haut niveau d’hygiène dans votre lit, nettoyez votre parure de lit, vos draps, vos housses de couette, vos protèges oreillers et vos taies d’oreiller toutes les deux semaines environ !

En automne et en hiver, vous pourrez laver votre oreiller plus fréquemment : en effet, avec le chauffage et le manque d’aération, les acariens se développent plus facilement et peuvent causer des rhinites, de la toux, ou encore des crises d’asthme, notamment chez les personnes allergiques.

Pourquoi est-il important de laver son oreiller ?

Au fil du temps, les acariens et les bactéries se développent dans le garnissage et sur l’enveloppe de votre oreiller. Votre coussin peut alors se tasser, perdre en moelleux, en volume et en légèreté, ce qui impacte votre confort, et votre niveau de maintien. 

Sur un oreiller déformé, votre tête n’est plus parfaitement placée dans le prolongement de votre nuque et de votre colonne vertébrale, et les conséquences sur votre sommeil réparateur et sur votre santé peuvent être importantes. 

En outre, si vous êtes allergiques aux acariens, laver votre oreiller vous permettra d’éloigner les problèmes de respirations qui sont provoqués par ces petits parasites. En l’entretenant de façon régulière, vous pourrez dormir plus sereinement, plus profondément, éviterez les réveils nocturnes et les difficultés d’endormissement liés à la toux, aux éternuements ou encore aux écoulements nasals.

Vous hésitez encore sur le type d’oreiller vers lequel vous tourner en fonction de vos besoins ? Découvrez toutes nos astuces pour savoir quel oreiller choisir !

Quelle est la durée de vie d’un oreiller ?

Si vous entretenez votre oreiller correctement, en lavant votre taie toutes les deux semaines, et en nettoyant votre oreiller deux fois par an, vous pourrez garder votre oreiller pendant 3 ans. Que vous possédiez un oreiller ergonomique, un oreiller naturel en plumes et duvets, un oreiller synthétique en fibres creuses de polyester, ou encore un oreiller mémoire de forme, au-delà de ce laps de temps, votre garnissage vous offrira moins de soutien. Il prendra moins soin de votre tête et de votre nuque, vous livrera moins de confort, se déformera, se tassera.

Attention toutefois : cette règle n’est valable que si vous possédez un oreiller de qualité. Si vous avez un oreiller d’entrée de gamme, il y a fort à parier qu’il perdra ses propriétés de soutien bien avant ses trois ans. Si vous sentez que des points de pression apparaissent, ou s’il vous arrive de plus en plus souvent de vous lever avec la nuque tendue, c’est qu’il est temps de changer d’oreiller.

Quel que soit le garnissage de votre oreiller, nous vous conseillons d’éviter la lessive avec des agents blanchissants. Préférez la lessive bio ou écoresponsable, qui vous permettra notamment de préserver la qualité de l’enveloppe de votre oreiller.

Comment laver un oreiller en plumes ?

Pour laver votre oreiller en plumes, plusieurs options : le lavage à la main, ou le lavage en machine à laver à 30 ou 40 degrés.

La machine à laver

Vous pouvez tout d’abord choisir de laver votre oreiller en plumes en machine. Un lavage à 30 ou 40° est préconisé : c’est ce qui vous permettra de prendre soin du garnissage et de l’enveloppe de l’oreiller. Placez une dose de lessive, et mettez une ou deux balles de tennis dans le tambour : elles taperont contre votre oreiller, et permettront d’éviter au garnissage de se déformer pendant le lavage. 

Privilégiez un programme pour tissu délicat sans essorage ou avec essorage lent. Sauf indication contraire du fabricant, vous pourrez placer votre oreiller en plumes ou duvet au sèche-linge.

Le lavage à la main

Il est également possible de laver votre oreiller en plumes à la main, avec votre lessive traditionnelle, ou avec d’autres produits comme le bicarbonate de soude, qui vous permet notamment d’éliminer les mauvaises odeurs. Si vous souhaitez opter pour cette seconde option, commencez par placer votre oreiller dans votre baignoire ou dans une bassine, et couvez-le d’eau bouillante. Ajoutez ensuite une demi-tasse de bicarbonate de soude et une demi-tasse de vinaigre blanc. Laissez tremper votre oreiller pendant 2 heures, puis rincez-le avant de le faire sécher au soleil.

Comment laver un oreiller en polyester ?

Pour profiter d’un bon maintien et d’un confort idéal sur le long terme, certaines astuces vous accompagnent afin de laver votre oreiller polyester sans l’abîmer. Vous pouvez tout d’abord choisir de la laver en machine : suivez les indications du fabricant afin de ne pas l’abîmer. Comme pour votre oreiller en plumes, privilégiez les lavages à 30 ou 40°, avec un essorage lent, et ajoutez des balles de tennis dans le tambour.

Le lavage à la main est également possible : placez votre oreiller dans une bassine remplie d’eau bouillante, ajoutez-y une dose de lessive, et laissez tremper votre oreiller pendant au moins 2 heures. 

 

Comment laver votre oreiller mémoire de forme ?

Les oreillers mémoire de forme sont des oreillers rectangles, viscoélastiques et thermosensibles, qui sont conçus pour prendre soin de votre tête, de votre nuque et de votre dos. Ils se déforment sous la chaleur de votre corps afin de s’adapter aux contours de votre cou et de votre tête, pour éloigner les points de pression, les contractures, les tensions. Il s’agit de coussins recommandés pour les personnes ayant les cervicales fragiles, souffrant de mal de dos, ou encore, qui sont en quête d’un oreiller pour dormir sur le ventre.

Ce type de garnissage ne passe pas à l’eau. Fragile, il perdrait ses propriétés thermosensibles s’il se gorgeait d’eau. Impossible donc de le passer en machine comme un oreiller en plume ou en polyester. Pour garder un haut niveau d’hygiène sur votre oreiller ergonomique, vous devez compter sur les protèges oreillers. Ils se placent entre la taie d’oreiller et l’oreiller, et forment une barrière supplémentaire contre les acariens et les bactéries. Pour rester au propre, nettoyez votre protège oreiller en même temps que votre taie d’oreiller, tous les 15 jours environ.

Chaque jour, pensez également à aérer votre oreiller : l’air frais permet d’éliminer une partie des acariens et des bactéries. Placez-le directement au soleil, car les rayons UV éliminent les acariens !

Oreiller jauni : quelles astuces pour le rendre blanc ?

Au fil du temps, les oreillers jaunissent, à cause de notre transpiration qui s’infiltre à travers la taie. Pour qu’il retrouve toute sa blancheur des premiers jours, plusieurs produits se révèlent être de formidables alliés.

Afin de laver votre oreiller jauni, vous pouvez tout d’abord compter sur le jus de citron. Dans une bassine, mettez votre oreiller et ajoutez le jus de 6 citrons. Couvrez ensuite votre oreiller d’eau bouillante, et laissez-le tremper pendant au moins deux heures. Les pouvoirs désinfectants et blanchissants du citron donneront un véritable coup de neuf à votre oreiller !

Pour laver votre oreiller jauni, le percarbonate de sodium est également particulièrement efficace. Il vous suffit d’en verser une demi-tasse dans l’eau chaude de votre machine à laver, afin de profiter de ses puissants pouvoirs détergents.

Après le lavage, étendez votre oreiller au soleil : les UV favorisent le blanchiment des tissus. En plus de vous aider à bien sécher votre oreiller, et à lutter contre les moisissures, le soleil agit afin d’apporter de la blancheur à votre coussin.

Bien lutter contre les acariens dans son lit : quelques astuces supplémentaires

Si vous êtes allergique aux acariens, nettoyer votre oreiller fréquemment ne suffit malheureusement pas. Afin de limiter la prolifération de ces parasites nocifs pour votre santé, voici quelques règles à suivre :

  • Aérez votre chambre deux fois par jour, pendant au moins 15 minutes. Les acariens ont besoin de chaleur et d’humidité pour se développer. Si vous aérez votre chambre, vous asséchez l’air et le refroidissez, et freinez donc leur prolifération ;
  • Mettez votre oreiller au soleil : les rayons UV tuent les acariens ;
  • Evitez les moquettes, les tapis dans votre chambre, et n’installez pas de tête de lit en tissu : les acariens adorent s’y développer ;
  • Vaporisez quelques gouttes d’huile essentielle de lavande vraie sur votre oreiller : elle est reconnue pour être redoutable face aux acariens ;
  • Optez pour un sommier respirant ;
  • Choisissez un linge de lit respirant, en matière naturelle de préférence, en lin, en coton ou en fibres de bambou ;
  • Vérifiez, à l’aide d’un hygromètre, que le taux d’humidité de votre chambre est inférieur à 50% : si ce n’est pas le cas, utilisez un déshumidificateur d’air pour votre chambre ;
  • Optez pour un oreiller hypoallergénique, qui a reçu un traitement anti-acariens et anti-bactérien. Préférez les traitements naturels, à base d’extraits végétaux, de margose ou de géraniol par exemple.

Alors, prêt à vous lancer dans le lavage de votre oreiller ?