Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Spray anti-ronflement : est-ce efficace ?

Les ronflements la nuit peuvent véritablement perturber votre sommeil et celui de votre partenaire. Pour arrêter de ronfler, de nombreuses solutions voient le jour sur le marché. Parmi elles, le spray anti-ronflement fait de plus en plus d’adeptes. Alors, comment fonctionne cette aide au sommeil ? Est-ce vraiment efficace ? Quels sont les avis des consommateurs concernant ce produit ? Zoom sur cette solution qui pourrait bien apaiser vos nuits.

Spray anti-ronflement

Spray anti-ronflement : est-ce efficace ?

Le ronflement est un bruit émis pendant le sommeil. Il est causé par les vibrations des tissus de la gorge lorsque l’air passe, et est dû à un rétrécissement des voies respiratoires durant votre sommeil. 

On dénombre deux types de sprays contre le ronflement, la solution buccale ou nasale :

  • Le spray buccal : il est utilisé en pulvérisations par la bouche dans le fond de la gorge et sur les amygdales. Le produit permet de réduire les vibrations des tissus lors du passage de l’air ;

Le spray nasal : il est pulvérisé dans le nez, permet de lubrifier les voies nasales et facilite le passage de l’air.

Comment fonctionne un spray anti-ronflement ?

Le spray anti-ronflement tapisse la muqueuse nasale ou le fond de la gorge avec un lubrifiant (l’aloe vera ou la gomme de xanthane), afin de limiter les vibrations. Cette solution permet également de dégager la congestion nasale grâce au menthol et aux huiles essentielles de lavande ou de thym. 

Cette solution anti-ronflement est surtout utile en cas de ronflements dus à un rhume ou à une allergie. Elle peut vous aider à lutter contre le ronflement léger, mais ne sera pas efficace en présence de ronflements importants, dus par exemple à l’apnée du sommeil, à une rhinite ou une sinusite chronique.

Les avis clients sur le spray anti-ronflement

Le spray buccal ou nasal est une solution anti-ronflement qui séduit de plus en plus de ronfleurs. Pour certains dormeurs, le spray de la marque Quies est la « solution miracle qui permet de retrouver des nuits réparatrices ».

Les ronflements sont en général moins prononcés, ce qui permet au partenaire de dormir plus paisiblement. Le goût fait quant à lui débat : pour certains, il est agréable et frais, et pour d’autres, il est plus difficile à supporter, causant parfois des nausées.

Notez également que l’effet du spray anti-ronflement intervient 30 minutes à une heure après l’inhalation. Il est donc réellement utile en début de nuit, mais ne peut pas toujours être efficace pendant toute la durée du sommeil

En réalité, son efficacité est différente d’un dormeur à l’autre. Si vous souhaitez savoir quel sera son effet sur vous, vous devrez le tester ! Vous pourrez trouver des sprays anti-ronflement en pharmacie, ou sur internet, pour un prix d’environ 10 €.

Quelles autres solutions existent pour moins ronfler ?

Pour vous aider à moins ronfler, plusieurs appareils anti-ronflement peuvent également vous accompagner vers des nuits plus calmes :

  • L’oreiller anti-ronflement : il s’agit d’un oreiller ergonomique conçu pour permettre au dormeur d’améliorer sa position de sommeil et sa respiration, en inclinant la tête ou en la faisant basculer sur le côté. Avec le coussin anti-ronflement, l’air circule ainsi librement dans les voies aériennes et les ronflements diminuent ou disparaissent ;
  • La bague anti-ronflement : c’est un anneau que l’on porte au doigt  et qui possède des protubérances : leur fonction est d’exercer une pression sur un point d’accupression du doigt. La pression exercée par l’anneau permet de stimuler la circulation sanguine dans le corps ainsi que le système respiratoire ;
  • L’orthèse anti-ronflement : pour arrêter de ronfler, l’orthèse d’avancée mandibulaire (OAM) ou gouttière, maintient la langue et la mâchoire inférieure (la mandibule) vers l’avant, afin d’étirer le pharynx. Cela permet d’éviter l’obstruction des voies respiratoires, et de laisser l’air circuler plus facilement ;
  • Le bracelet anti-ronflement: il s’agit d’un dispositif électronique, à mettre au poignet pendant la nuit, qui détecte les ronflements. Dès que le dormeur ronfle, le bracelet émet de petites impulsions électriques gênantes, qui restent toutefois indolores : ces dernières poussent le ronfleur à changer de position, car c’est souvent la position allongé sur le dos qui favorise la ronchopathie ;
  • La ceinture anti-ronflement : elle se positionne autour du buste. Des bandes siliconées sont au contact de la peau et permettent à la ceinture de rester en place toute la nuit, jusqu’au réveil. Confortable et légère, la ceinture permet au dormeur de respirer normalement au cours de la nuit et de limiter le temps de sommeil sur le dos ;
  • Les bandelettes : les bandelettes adhésives en plastique se placent sur la cloison nasale, pour augmenter l’ouverture des narines et faciliter la respiration. Pour stopper le ronflement, elles sont des alliées de taille et peu coûteuses ;
  • Les solutions anti-ronflement naturelles : certaines remèdes de grand-mère permettent d’arrêter de ronfler et d’améliorer la respiration. Les infusions de fenugrec, le gingembre, le miel permettent de lutter contre les ronflements. Dormir sur le côté et utiliser un humidificateur d’air peut aussi vous aider à profiter de nuits plus douces ;

L’opération pour le ronflement : elle consiste à enlever une partie du voile du palais ou la luette, ou les deux, afin d’élargir les voies respiratoires et ainsi faciliter la circulation de l’air. Il s’agit d’une « pharyngotomie chirurgicale ».