Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Bébé qui ronfle : causes et traitements

Pendant son sommeil, votre bébé ronfle fort et vous vous demandez si c’est normal ? S’il est normal de ronfler pendant un rhume, ou encore à cause d’une rhinite allergique, le ronflement peut toutefois être considéré comme pathologique lorsqu’il est intense et qu’il dure sur le long terme. Alors, pourquoi bébé ronfle-t-il ? Que faire ? Quelles solutions l’aident à mieux dormir ? Comment apaiser le sommeil de bébé ? On vous livre nos astuces.

Bébé ronfle

Ronflement : qu’est-ce que c’est ?

Le ronflement, également appelé ronchopathie, correspond à un bruit respiratoire rauque qui apparaît pendant le sommeil. Un bébé qui ronfle n’est pas un bébé qui dort bien. Pour mettre le doigt sur un éventuel problème de santé, vous devez l’observer et l’écouter dormir.

Le bruit du ronflement est provoqué par des vibrations du pharynx lors du passage de l’air en inspiration, au moment où les poumons se remplissent d’air. En phase de sommeil profond, différentes structures se relâchent et prennent plus de place dans l’arrière gorge : cela réduit le diamètre de passage de l’air. L’air a donc plus de mal à passer, ce qui va provoquer un bruit : le ronflement.

Bébé qui ronfle : est-ce grave ou normal ?

Le ronflement de bébé est généralement banal et n’est pas problématique si votre nourrisson a un rhume. Lorsqu’il est enrhumé, la maladie entraîne une obstruction nasale transitoire, qui devient plus importante en position allongée. 

Mais si bébé n’est pas enrhumé et qu’il ronfle intensément, vous devez être vigilent.  En effet, le ronflement signifie que les voies aériennes supérieures sont obstruées, ce qui peut avoir des conséquences sur la santé du bébé. Lorsqu’il est pathologique, le ronflement peut être associé à des apnées du sommeil qui empêchent le passage de l’air, et entraînent donc à une mauvaise oxygénation du corps

Par ailleurs, une autre raison pour laquelle un bébé ronfle est le repli de la muqueuse dans la gorge. En effet, celle-ci est pleinement développée chez les adultes, mais pas encore chez les bébés. Ces derniers sont donc plus enclins à émettre des sons ou à haleter pendant leur sommeil.

Attention toutefois à bien différencier un bruit de respiration et un ronflement. Certains bébés font du bruit lorsqu’ils dorment, mais ne ronflent pas réellement. Cela est dû au larynx encore immature du nourrisson : le bruit qu’il fait en dormant passe généralement quand bébé grandit.

Quand consulter ?

Le ronflement peut perturber le cycle de sommeil de bébé, et est considéré comme pathologique chez le nourrisson lorsqu’il est intense, c’est-à-dire que vous pouvez l’entendre derrière une porte fermée. Si les ronflements durent au-delà d’un épisode de rhume, n’hésitez pas à consulter un pédiatre. Lors de son examen, il évaluera alors la gravité et le retentissement du ronflement sur votre nourrisson. Une consultation chez un ORL pourra être nécessaire dans un second temps, afin de constater l’hypertrophie des végétations adénoïdes ou des amygdales, qui pourrait justifier une intervention chirurgicale.

Le ronflement pathologique peut également se traduire par plusieurs signes au cours de la journée. Vous devrez donc observer bébé lors de ses phases d’éveil, afin notamment de déceler : 

  • Une fatigue importante ;
  • Des bâillements importants dès le matin ;
  • Une somnolence diurne ;
  • Une irritabilité anormale ;
  • Une difficulté à avaler les morceaux : ce problème peut être synonyme d’une obstruction des amygdales

S’il s’agit d’une simple respiration bruyante que vous entendez lorsque vous vous penchez sur le berceau de votre tout petit, ce n’est pas grave.

Ronflement chez le bébé : quelles conséquences ?

Le ronflement chronique peut indiquer la présence d’un trouble du sommeil qui peut avoir des conséquences sur la santé : troubles neurocognitifs, altération du sommeil, sueurs nocturnes, perturbation du comportement et des apprentissages dans la journée. 

Le bébé qui ronfle beaucoup ne se repose pas, et est souvent fatigué et irritable dès sont réveil. La plupart du temps, c’est une hypertrophie des amygdales et des végétations qui est la cause du ronflement : ces problèmes sont eux-mêmes liés aux inflammations à répétition au cours des infections ORL.

Quelles solutions pour le bébé souffrant de ronflements ?

Si votre bébé est malade et qu’il ronfle parce qu’il a le nez bouché, plusieurs remèdes peuvent vous aider à lutter contre le ronflement pendant le sommeil.

Les antihistaminiques

Dans le cas d’un ronflement dû à une rhinite allergique, le médecin prescrit un traitement à base d’antihistaminiques et de corticoïdes. Vous devrez également protéger votre bébé de l’allergène en question.

Le nettoyage du nez

Comme nous, lorsqu’il a le nez bouché, bébé respire par la bouche. Pour débouchez le nez en cas de rhume, il faut le nettoyer. Fermez la bouche de votre enfant et maintenez sa tête sur le côté. Placez ensuite quelques gouttes de sérum physiologique (en dosette ou en spray) dans ses narines au moment où il respire et aspirez les glaires avec un mouche-bébé. Afin d’optimiser l’élimination des germes, optez pour un spray nasal associant sérum physiologique ou eau de mer avec un antiseptique.

Les huiles essentielles peuvent-elles être utilisées sur bébé ?

Les huiles essentielles doivent être utilisées avec précaution sur les bébés. Si elles peuvent être des alliées, elles représentent également parfois un danger potentiel. Ces substances très actives sont parfois allergisantes, ou irritantes. N’utilisez jamais d’huile essentielle sur votre bébé avant ses trois mois. Ils sont, à cet âge, trop jeunes pour être exposés à ces substances actives. 

Certaines huiles essentielles sont toutefois très douces, et donc utilisables chez les bébés après 3 mois. En cas de rhume, vous pourrez vous tourner vers certaines huiles essentielles qui peuvent éliminer les microbes et soutenir le système immunitaire, comme le tea-tree, l’huile de Ravintsara, de Niaouli et d’Eucalyptus radié. Attention ici à ne pas vous tromper : certaines huiles essentielles d’eucalyptus sont interdites aux enfants !

Bébé ronfle

Certains bébés sont plus à risques

Certains bébés risquent davantage de souffrir de ronflement pathologique. C’est notamment le cas des enfants touchés par une infirmité moteur cérébral, ou par une trisomie 21. En outre, les bébés souffrant de malformations telles que le syndrome de Pierre Robin, ou qui ont une déformation de la cloison nasale peuvent également être davantage touchés par le ronflement. Enfin, la prématurité et l’obésité peuvent être en cause.

Mon bébé fait des cauchemars : que faire ?

Si votre bébé fait des cauchemars, l’attitude à adopter pour l’apaiser peut varier sensiblement en fonction de l’intensité de ce mauvais rêve. Parfois, le simple fait de le prendre dans vos bras et d’allumer une lumière douce peut être suffisant pour le calmer.

Si le cauchemar de bébé était très intense, remplacez ces images angoissantes par des images positives. Evitez d’amener votre bébé dans votre propre lit après un cauchemar. Même si vous cherchez à le rassurer, les spécialistes mettent en garde : cela envoie un message erroné à votre bébé. Il associera le lit de ses parents à un cocon protecteur, et intègrera l’idée que son lit et sa chambre constituent un espace à risque.

Mon bébé pleure pendant son sommeil : que faire ?

Pour apaiser un bébé qui pleure dans son sommeil, vous devez rechercher la cause. La plupart du temps, il a faim, chaud, froid, ou il a un rot coincé. 

Quelle que soit la raison qui pousse votre bébé à pleurer, n’hésitez pas à aller le voir afin de le rassurer, lui montrer que vous êtes là. En cas d’insomnie, une veilleuse peut l’aider à s’apaiser. Vous pouvez également laisser la porte de sa chambre ouverte.

Les poussées dentaires peuvent aussi perturber la nuit de bébé. Pour faire dormir bébé, assurez-vous tout d’abord qu’il n’a pas de température : s’il souffre des gencives, donnez-lui un antidouleur, car les douleurs se manifestent souvent la nuit.

Bébé tousse en dormant

Si bébé tousse en dormant, cela signifie que ses voies respiratoires sont obstruées. La toux peut s’accompagner de maux de tête, de fièvre. 

La toux est un mécanisme de défense de l’organisme qui consiste à éliminer les mucosités qui encombrent les voies aériennes. L’irritant le plus courant est le mucus, la sécrétion qui permet de nettoyer et d’humidifier les voies nasales.

La toux peut être provoqué par une infection bactérienne, une infections virale des voies respiratoires (bronchite, rhinopharyngite), un RGO, l’asthme du nourrisson, des allergies (souvent alimentaires), une laryngite, un érythème infectieux ou encore par l’inhalation d’un corps étranger.

Vous l’aurez compris, si votre bébé ronfle beaucoup, si les ronflements sont persistants et bruyants, n’hésitez pas à consulter un médecin pour mettre le doigt sur tout problème respiratoire, et pour éviter de voir les symptômes s’aggraver.

A lire aussi :

Bébé dort sur le ventre.

Comment faire dormir bébé dans son lit ?