Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Le cycle de sommeil de bébé : tout comprendre

Si le sommeil de bébé demeure une préoccupation constante chez les jeunes parents, c’est parce qu’il constitue un élément essentiel pour son développement physique et cérébral. Pour l’aider à mieux dormir, il est essentiel de comprendre la structure et l’évolution du cycle du sommeil chez le bébé.

Le cycle du sommeil : définition

Le cycle du sommeil constitue la base du sommeil des adultes comme de celui des touts petits. Il s’agit d’une période composée de différentes phases de sommeil qui s’enchainent selon une même chronologie.

Le cycle de sommeil chez l’adulte

L’horloge biologique d’un adulte est calée sur le rythme circadien. Il alterne une période d’éveil pendant la journée avec une période de 6 à huit heures de sommeil pendant la nuit. Durant cette période, il enchaîne 4 à 6 cycles de sommeil. 

Chaque cycle de sommeil dure 90 minutes en moyenne, et il se compose principalement de 3 types de sommeil :

  • Le sommeil lent léger – qui comprend une phase d’endormissement et une phase de transition vers le sommeil profond ;
  • Le sommeil lent profond, au cours de laquelle la respiration se fait plus lente et la température corporelle chute ;
  • Le sommeil paradoxal, marqué par une atonie musculaire, des mouvements oculaires rapides et une activité cérébrale intense.

Le cycle du sommeil chez le bébé

Le rythme de sommeil de bébé évolue rapidement. À sa venue au monde, son organisme fonctionne suivant le rythme ultradien, marqué par un enchaînement de périodes d’éveil et de sommeil plus courtes. Le cycle de sommeil d’un nouveau-né est logiquement plus court, et il ne se compose d’ailleurs que de deux phases : 

  • Le sommeil agité ;
  • Le sommeil calme.

Son organisme a besoin de 2 à 3 mois pour se caler sur le rythme circadien. S’il est capable dès lors de distinguer le jour de la nuit, il ne peut pourtant pas passer une journée complète éveillée : si le temps de sommeil de bébé évolue au fil des mois, la sieste de bébé demeure essentielle jusqu’à l’âge de 3 ans. Et c’est vers l’âge de 6 ans que le cycle de sommeil de l’enfant devient similaire à celui des grands. 

L’apprentissage du sommeil constitue une étape fondamentale pour votre enfant. Un sommeil réparateur est indispensable pour son développement physique, moteur et cognitif : il favorise notamment l’apprentissage et la mémorisation. En outre, cette période pose aussi les bases de son rythme de sommeil à l’âge adulte. 

S’il est nécessaire de savoir comment faire dormir bébé pour lui garantir une durée et une qualité de sommeil suffisante, il est aussi important de garder à l’esprit que cette période est marquée par des épisodes de « marche arrière ». Si bébé ne veut pas dormir, cela ne doit pas remettre en question vos compétences en tant que parents ou vous inquiétez outre mesure. En cas de doute, n’hésitez pas à prendre conseil auprès du pédiatre.

Comprendre le cycle de sommeil de bébé : pourquoi c’est si important ?

Après l’endormissement, bébé ne dort pas forcément paisiblement. Il est fréquent qu’il s’agite voire que bébé pleure dans son sommeil. Il est alors tentant d’intervenir immédiatement, en pensant par exemple à des cauchemars. Or, un nourrisson peut avoir ce type de comportement alors qu’il est plongé dans un sommeil profond. Des réveils nocturnes injustifiés sont susceptibles de perturber gravement le rythme de sommeil de votre enfant !

A contrario, les modifications importantes du cycle de sommeil de bébé constituent parfois des périodes délicates, comme la régression du sommeil des 4 mois. Il est donc indispensable de comprendre ce qui se passe afin de savoir comment gérer ce type de période délicate. 

En somme, comprendre le cycle de sommeil de bébé et son évolution est donc aussi important que le fait de savoir comment habiller bébé pour dormir !

Cycle de sommeil chez le bébé

Chaque enfant est unique : on distingue de gros et petits dormeurs, certains font leurs nuits dès l’âge de 6 mois, d’autre à plus de 12 mois. Toutefois, l’évolution du cycle de sommeil du bébé est marquée par des étapes universelles !

Le cycle du sommeil du bébé de la naissance à 3 mois

train du sommeil

À la naissance, la période d’éveil de bébé ne dépasse que rarement 1 h 30. Il dort par périodes de 2 à 4 heures. Son cycle de sommeil dure en moyenne 50 minutes et il se compose d’une phase de sommeil agité et d’une phase de sommeil calme

Les phases de sommeil agité constituent 60% du temps durant lequel il dort : il est courant qu’il remue beaucoup ou qu’il grimace. Son sommeil n’en est pas moins très profond, et il ne faut donc surtout pas le perturber. 

La phase de sommeil calme constitue la transition vers le cycle de sommeil suivant : bébé est alors susceptible de se réveiller, mais il s’agit souvent de microréveils. N’hésitez donc pas à attendre un peu, afin d’observer si bébé s’éveille bel et bien, ou s’il va se rendormir.

Le cycle du sommeil de 3 à 9 mois

train du sommeil

À 3 mois, l’horloge biologique de bébé est opérationnelle. En théorie, il peut donc faire ses nuits. La durée de son cycle de sommeil se rallonge (60 minutes environ), et sa structure se modifie pour se composer d’une phase d’endormissement, suivie de 3 phases :

  • Le sommeil paradoxal (une phase de mémorisation);
  • Le sommeil lent ;
  • Le sommeil lent profond.

Il demeure courant que bébé semble se réveiller au cours de la nuit, entre deux cycles. Pour prévenir les risques d’insomnie dite « conditionnée », il est recommandé de ne pas intervenir immédiatement, afin de ne pas perturber sa nuit inutilement. Cela contribue à lui apprendre en outre à se rendormir tout seul. 

Il est possible que bébé tousse dans son sommeil ou qu’il expérimente un épisode de fièvre qui perturbe son sommeil. En revanche, les troubles du sommeil son quasiment inexistants à cet âge L’apnée du sommeil se manifeste par des pauses respiratoires, mais elle est très rare chez le nourrisson.

Dès cette période, vous pouvez mettre en place un rituel du coucher et commencer à respecter une heure de coucher fixe pour la nuit, comme pour les 3 siestes qui ponctuent la journée (en fin de matinée, en début d’après-midi et en fin de journée). Il est à noter qu’il est important de ne pas « louper le train du sommeil de bébé », en d’autres termes, de ne pas le coucher trop tard. Lorsqu’un tout-petit manque de sommeil, il a tendance à devenir agité, voire hyperactif, et il sera délicat de le mettre au lit.

Le cycle du sommeil de 9 mois à 3 ans

La durée du cycle de sommeil de bébé est stable, son architecture se modifie pour se rapprocher de celles des grands :

  • Sommeil lent léger ;
  • Sommeil lent profond ;
  • Sommeil paradoxal.

Si l’ordre des phases de sommeil est modifié, leur rôle demeure identique : le sommeil lent correspond à la phase de récupération et de croissance, celle de sommeil paradoxal à la phase de mémorisation.

Le cycle du sommeil du bébé de 12 mois commence à réellement se stabiliser, et c’est la période à partir de laquelle de nombreux enfants commencent réellement à faire leurs nuits. Cette période est souvent marquée par une nouvelle régression du sommeil : bébé refuse fréquemment la sieste. Il est important de rester ferme et de conserver un moment de repos, sans quoi il risque de faire preuve de somnolence au cours de la journée.

Entre l’âge de 12 et 18 mois, bébé expérimente aussi ses premiers cauchemars. Le cauchemar de bébé est un phénomène normal et une étape incontournable de son développement psychologique. Votre enfant ne pouvant pas faire la différence entre rêve et réalité, il est indispensable de prendre le temps de le calmer et de le rassurer avant de le recoucher.

À partir de 18 mois, bébé peut expérimenter les terreurs nocturnes. Ces épisodes sont spectaculaires, puisque votre enfant hurle, pleure et ouvre les yeux, comme s’il était en proie à des hallucinations. Pourtant, il est bel et bien endormi. Il est déconseillé d’intervenir et de le laisser se rendormir de lui-même. Un réveil brutal le plongerait dans un état de confusion et perturberait sa nuit. En revanche, si vous le laissez poursuivre sa nuit, il ne se rappellera de rien au réveil.

Il est à noter que le manque de sommeil favorise les terreurs nocturnes. Si un bébé ne dort pas suffisamment durant la journée, son cerveau met en place une solution de « récupération » : après l’endormissement, il enchaine deux phases de sommeil profond, ce qui cause ce type d’épisodes.

Le cycle du sommeil à partir de 3 ans

Train du sommeil

À partir de 3 ans, le cycle de sommeil de bébé est identique à celui des grands: sa durée est de 90 à 120 minutes, et après la phase d’endormissement, il enchaine :

  • Sommeil lent léger ;
  • Sommeil lent profond et très profond ;
  • Sommeil paradoxal.

Vers l’âge de 6 ans, la durée des nuits s’allonge, et la sieste disparaît.

Il est à noter qu’à cet âge-là, les enfants sont susceptibles d’expérimenter des épisodes somnambulisme, d’énurésie (pipi au lit) ou de somniloquie (le fait de parler en dormant), qui disparaissent le plus souvent spontanément en grandissant. Toutefois, si ces troubles du sommeil nuisent à son bien-être, notamment en provoquant des épisodes de somnolence diurne, il est recommandé d’en parler au pédiatre.

Ces articles pourraient vous intéresser :

Comment faire dormir bébé dans son lit ?

Bébé qui ronfle.