Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Mal de dents, impossible de dormir : causes et solutions ?

Si les troubles du sommeil sont les principaux responsables du manque de sommeil, certains maux sont susceptibles de nuire considérablement à la qualité de vos nuits. Parmi les plus courants : les rages de dents et autres problèmes buccaux dentaires douloureux. Fort heureusement, il existe des moyens de soulager le mal de dents et de parvenir à dormir.

mal de dents

Quelles sont les principales causes du mal de dents ?

Susceptible de concerner les enfants comme les adultes, le mal de dents peut aussi affecter toutes les dents : des incisives aux molaires. Il est fréquemment causé par une pulpite – ou rage de dents : l’inflammation de la pulpe interne de la dent. 

La pulpe comporte de deux parties :

  • La couronne dentaire – ou chambre pulpaire ;
  • La pulpe radiculaire – située dans la racine de la dent.

Elle se compose de vaisseaux sanguins, de vaisseaux lymphatiques et de nerfs: ce sont ces derniers qui transmettent les signaux de douleur.

Plusieurs facteurs sont susceptibles de provoquer une pulpite : les plus courants sont la carie dentaire profonde et la fissure dentaire, qui exposent la pulpe aux bactéries. D’autres causes sont possibles : un abcès dentaire, une prothèse inadaptée ou une infection de la sphère ORL comme l’otite ou la sinusite. L’infection survient quelquefois après la pose des implants, auquel cas il est important de consulter rapidement. En cas d’infection dentaire, la douleur peut s’accompagner de fièvre, voire de sueurs nocturnes

Les maux de dents sont aussi fréquemment provoqués par la maladie des gencives, une infection bactérienne qui affecte les tissus de soutien de la dent. Elle est due à la plaque dentaire, et elle se manifeste d’abord par une gingivite, qui passe fréquemment inaperçue. Sans traitement, elle évolue en parodontite. La gingivite peut affecter aussi bien les enfants et les adolescents que les adultes, en cas d’hygiène dentaire insuffisante. Elle se manifeste par des saignements des gencives lors du brossage de dent.

Il est courant de souffrir de mal de dents après un traumatisme, comme une chute ayant entraîné une fissure dentaire, ou un coup reçu au niveau de la mâchoire.

Le mal aux dents peut également être la conséquence du bruxisme – le fait de grincer des dents et/ou de serrer fortement la mâchoire durant le sommeil. Le bruxisme affecte enfants et adultes, et il passe souvent inaperçu. Il est généralement diagnostiqué par le dentiste, car le fait de grincer des dents est à l’origine d’une usure des dents spécifique. En outre, le fait de serrer la mâchoire peut causer des fissures dentaires dans les cas les plus extrêmes. 

En cas de bruxisme, il est important que le diagnostic soit précoce. Si ce trouble du sommeil n’entraîne qu’une gêne passagère sur des dents de lait, il peut causer des dommages considérables sur la dentition définitive. Le bruxisme provoque également des maux de tête et il peut aller jusqu’à causer un état de fatigue évoquant une fatigue chronique.

Quelle que soit sa cause, le mal de dents nuit considérablement à la qualité de votre sommeil, et il est aussi susceptible de s’aggraver rapidement. Il est donc conseillé de prendre rendez-vous au plus vite chez votre dentiste

Pourquoi le mal de dents est-il plus douloureux la nuit ?

Le mal de dents se caractérise par une douleur constante et sourde, qui tend à s’accentuer au cours de la nuit : il cause alors un inconfort pouvant aller jusqu’à l’insomnie, ce qui favorise un état de somnolence durant la journée.

En cas de rage de dents, l’augmentation de la douleur pendant la nuit est tout simplement liée à la position allongée. En effet, lorsque vous êtes allongé, le sang afflux vers la dent affectée, la rendant beaucoup plus douloureuse

Durant la nuit, l’organisme produit par ailleurs moins de cortisol. Connus comme pour être l’hormone du stress, c’est aussi une hormone naturellement anti-inflammatoire. Puisque son taux diminue lorsque vous dormez, vous devenez beaucoup plus sensible à la douleur.

Mal de dent : que faire pour dormir ?

Plus qu’une simple gêne, le mal de dents peut transformer les nuits en cauchemars ! Si vous devez patienter quelques jours avant de pouvoir aller chez le dentiste, il existe des solutions pour éviter de subir un manque de sommeil trop important.

Comment dormir avec une rage de dents ?

mal de dents

En cas de rage de dents, il est donc déconseillé de dormir allongé. Préférez une position semi-assise, en surélevant le buste. L’idéal est de disposer d’oreillers carrés, de préférence au format 65×65, afin de disposer d’un soutien optimal du dos et des cervicales.

Mal de dent : les solutions naturelles

Certains remèdes naturels permettent de soulager le mal de dents et de mieux dormir. Le plus connu est sans doute le clou de girofle : antiseptique, antibactérien, mais aussi anti-inflammatoire, analgésique et anesthésiant, il est très efficace pour soulager la douleur. Pour bénéficier de ses propriétés sans (trop) subir son goût prononcé, privilégiez l’huile essentielle.

D’autres huiles essentielles se révèlent utiles pour soulager la douleur. C’est notamment le cas de la menthe poivrée, qui s’utilise tout simplement en bain de bouche. Vous trouverez des synergies prêtes à l’emploi en pharmacie, à diluer dans un verre d’eau avant de bien rincer la bouche.

La glace permet de soulager efficacement une douleur dentaire liée à un abcès dentaire. Assurez-vous toujours de la placer dans une serviette, afin que le tissu protège votre peau de la brûlure, et placez-la sur la zone douloureuse. N’hésitez pas à déborder largement autour de la dent qui vous fait souffrir afin d’anesthésier la zone. En revanche, évitez de placer la glace directement dans la cavité buccale : cela produit le plus souvent l’effet inverse, en aggravant la douleur.

Il est à noter que la rage de dents s’accompagne d’une hypersensibilité au chaud et au froid. Il est donc recommandé de prêter une attention particulière à votre alimentation. Il est aussi important d’éviter les aliments trop durs.

Mal de dent : quels médicaments prendre pour soulager la douleur ?

Lorsque les remèdes naturels se révèlent insuffisants, vous pouvez soulager la douleur en utilisant des médicaments. Privilégiez le paracétamol (ou acétaminophène). Il est déconseillé d’avoir recours aux AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) tels que l’ibuprofène sans un avis médical.

Évitez l’aspirine en cas de saignement des gencives, car elle va aggraver les saignements.

Quel traitement contre le mal de dents ?

Seule une consultation chez votre dentiste pourra réellement soulager votre mal de dents et vous permettre de renouer avec un sommeil serein.

Dans le cas d’une carie, la solution dépend de la gravité. Si vous souffrez pendant votre sommeil, il est probable que l’obturation coronaire soit insuffisante et que la pulpectomie (ou dévitalisation de la dent) s’impose.

En cas d’abcès, le dentiste commence par procéder au drainage avant de nettoyer la dent infectée. Dans certains cas, il peut prescrire des antibiotiques, mais une solution stomatologique désinfectante se révèle souvent suffisante.

Le traitement de la maladie de la gencive dépend avant tout du stade : gingivite ou parodontite. Il s’agit dans un premier temps de procéder à un assainissement des tissus affectés, en procédant au détartrage. Des antibiotiques peuvent là aussi être prescrits dans certains cas : immunodépression ou problème cardiaque, notamment.

Enfin, en cas de bruxisme, le port de la gouttière constitue la solution la plus fréquente. Réalisée sur mesure, elle permet de protéger les dents des frottements. Il est à noter que le stress aggrave considérablement le bruxisme, et il peut alors être intéressant de consulter un psychothérapeute en complément, ou de vous orienter vers des pratiques comme la méditation ou le yoga. Votre chirurgien-dentiste peut vous orienter vers un kinésithérapeute spécialiste de la rééducation maxillo-faciale.

Comment prévenir le mal de dents ?

Une bonne hygiène est bien évidemment capitale pour prévenir les rages de dents. S’il est indispensable de se brosser les dents, il est également recommandé d’utiliser de la soie dentaire afin de retirer la plaque des zones inaccessibles à la brosse à dents. Pensez à renouveler votre brosse à dents régulièrement. 

Gare au fluor, que l’on tend à donner aux enfants sous forme de compléments alimentaires. Une surdose est contre-productive, puisqu’elle affecte la formation de l’émail. En l’absence de prescription de votre dentiste, par exemple si votre enfant est à haut risque carieux, tenez-vous-en de préférence aux dentifrices au fluor, en vous assurant que votre enfant recrache toujours bien lorsqu’il se lave les dents.

Il est recommandé de prendre rendez-vous chez votre dentiste deux fois par an pour un contrôle et un nettoyage. Si vous avez la bouche très sèche en dormant, pensez à le lui signaler : c’est un facteur favorisant l’apparition de caries. 

Veillez à votre alimentation, en évitant au maximum le sucre, mais aussi en veillant à avoir des repas équilibrés. Une carence en vitamine C est susceptible de fragiliser vos vaisseaux, et de provoquer des saignements causant à terme une gingivite. Si vous avez tendance à saigner du nez en dormant et si vos gencives saignent facilement, n’hésitez pas à en parler à votre dentiste ou à votre médecin traitant.