Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Somnifère sans ordonnance : le guide pour choisir

Le manque de sommeil impacte à la fois le bien-être au quotidien et la santé à moyen terme. Quand il est très compliqué de s’endormir ou que la nuit est rythmée par des réveils nocturnes fréquents, il peut être judicieux d’avoir recours à un somnifère. En dehors des psychotropes prescrits sur ordonnance, voire sur ordonnance sécurisée, il existe des somnifères (naturels ou non) en vente libre.

Somnifère

Qu’est-ce qu’un somnifère ?

Les somnifères sont des médicaments utilisés en cas d’insomnies, qui ont des propriétés sédatives et, le plus souvent, anxiolytiques. En cas d’insomnie sévère, votre médecin peut vous prescrire un médicament de la classe des psychotropes. Toutefois, un somnifère puissant de ce type est généralement considéré comme un dernier recours : outre le risque de dépendance à long terme (le sevrage doit d’ailleurs être progressif), il altère la qualité du sommeil. Il existe de nombreuses alternatives à ces traitements. Si certains médicaments sont en vente libre, vous pouvez également vous tourner vers des solutions naturelles : tisanes, Fleurs de Bach, huile essentielle ou encore homéopathie.

Quel est le meilleur somnifère sans ordonnance ?

Si vous êtes en proie à l’insomnie, sans doute vous posez-vous la question : quel est le somnifère le plus fort sans ordonnance ? Sachez qu’il n’existe pas de réponse universelle. Le meilleur somnifère sans ordonnance est celui qui constitue la meilleure réponse à votre insomnie. Ainsi, la mélatonine est tout indiquée en cas d’avance ou de retard de phase. En revanche, l’huile essentielle de lavande sera plus efficace si vous souffrez d’anxiété. Les Fleurs de Bach constituent une bonne réponse aux insomnies liées à des émotions négatives telles que la peur ou le chagrin. Une bonne nouvelle ou une période stimulante peuvent aussi causer une agitation empêchant de trouver le sommeil : dans ce cas, il peut être plus judicieux d’opter pour une tisane apaisante ou pour l’homéopathie.

Somnifère sans ordonnance : le guide

Le fait qu’un traitement soit en vente libre et/ou naturel ne signifie pas qu’il soit sans danger. Comme tout autre remède, un somnifère sans ordonnance peut avoir des effets secondaires, provoquer des interactions médicamenteuses ou être contre-indiqué dans certains cas. Ils peuvent notamment induire une somnolence diurne ou une baisse de vigilance. Il est donc conseillé de toujours prendre conseil auprès d’un professionnel de santé, et de toujours respecter scrupuleusement la posologie.

Lorsque les troubles du sommeil s’installent dans le temps, il est important d’en parler à votre médecin traitant, qui vous orientera le cas échéant vers un spécialiste. En effet, il est important de déterminer quelle est la cause exacte de votre insomnie et de la traiter.

Somnifères sans ordonnance à base de molécules chimiques

En matière de somnifère sans ordonnance, la liste est courte.  Les antihistaminiques de classe H1 sont les seuls qui sont en vente libre. Destinés à traiter les allergies, ils sont utilisés en cas d’insomnie légère, car ils ont un effet sédatif et ce sont aussi des anxiolytiques (moins puissants que les benzodiazépines). C’est notamment le cas du Donormyl, proposé en comprimés sécables classiques ou effervescents. 

Bon à savoir : les antihistaminiques de classe H1 sont contre-indiqués en cas de glaucome à angle fermé ou de problèmes liés à la prostate, ainsi que chez les enfants de moins de 15 ans.

La mélatonine

La mélatonine est surnommée l’hormone du sommeil. Elle est sécrétée par le cerveau dans des conditions particulières : il est en effet nécessaire qu’il fasse nuit. La mélatonine est parfois appelée « la grande aiguille de l’horloge biologique », car elle régule le cycle veille/sommeil. 

La mélatonine n’a pas de propriétés sédatives, et elle n’est donc pas adaptée à tous les insomniaques. Elle est recommandée dans des cas spécifiques :

  • Pour traiter l’avance de phase – l’un des troubles du sommeil le plus courant chez les plus de 55 ans ;
  • Pour traiter le retard de phase provoqué par un travail de nuit ou une mauvaise hygiène du sommeil ;
  • En cas de trouble du sommeil paradoxal pouvant entraîner des comportements dangereux ;
  • Pour palier l’effet d’un jet lag ;
  • Chez les personnes atteintes de démence, de la maladie de Parkinson ou d’Alzheimer, afin de calmer l’agitation nocturne.

En revanche, la mélatonine ne présente pas d’intérêt en cas d’insomnies liées au stress, à l’anxiété ou à la dépression.

La mélatonine peut être proposée sous forme de gomme pour dormir, de comprimés ou de gélules. Elle entre parfois dans la composition de compléments alimentaires pour le sommeil à base de plantes.

Bon à savoir : la mélatonine est déconseillée chez les enfants et les adolescents sans avis médical.

La phytothérapie

La phytothérapie peut se définir comme l’art de soigner avec les plantes. Les tisanes sont des basiques. Toutefois, pour bénéficier pleinement de leurs bienfaits pour dormir, il est important de sélectionner des plantes en fonction de votre problématique :

Tisane

Effet

Valériane

  • Facilite l’endormissement ;
  • Améliore la qualité du sommeil.

Passiflore

Calmante

Mélisse

  • Apaise le système nerveux ;
  • Apaise le système digestif.

Tilleul

  • Antispasmodique ;
  • Apaise le stress et l’anxiété.

Verveine

  • Action apaisante sur le système nerveux central ;
  • Action sédative ;
  • Recommandée en cas de déprime.

Eschscholtzia

  • Facilite l’endormissement ;
  • Diminue les réveils nocturnes ;
  • Prolonge le temps de sommeil.

Houblon

  • Calme les angoisses ;
  • Apaise le système nerveux.

Afin de préparer un remède efficace, vous pouvez combiner différentes plantes entre elles ou vous procurer des tisanes prêtes à l’emploi. Les doses et les précautions d’usage varient d’une plante à l’autre. La mélisse peut être consommée tout au long de la journée, puisqu’elle apaise le stress. La valériane, la verveine ou l’eschscholtzia peuvent induire une somnolence, il est donc recommandé de les consommer une tasse, uniquement le soir avant d’aller se coucher.

Les plantes pour dormir sont aussi proposées sous forme de sirop pour dormir, de gélules voire d’ampoule. Si vous recherchez un somnifère puissant liquide sans ordonnance en France, vous pouvez miser sur une formule composée avec de la Valériane et de la Passiflore, qui associe action calmante et action sédative.

Bon à savoir – Si les plantes peuvent être utilisées ponctuellement, la valériane nécessite une prise régulière pendant quelques jours d’affilée, afin de faire tout son effet.

Les fleurs de Bach

Deuil, rupture, appréhension face à un changement de vie : certaines émotions favorisent les insomnies. Lorsque c’est le cas, vous pouvez vous tourner vers les Fleurs de Bach. C’est le médecin et homéopathe britannique Edward Bach (1886-1936) qui a mis au point ces élixirs floraux dans les années 30. Il propose alors 38 élixirs, chacun correspondant à un état émotionnel particulier. 

Bon à savoir – aujourd’hui encore, les recettes originales de Bach sont toujours fabriquées. De nouveaux élixirs basés sur ses travaux ont vu le jour, et il  existe notamment des formules spécifiques pour le sommeil.

L’aromathérapie

L’huile essentielle pour dormir la plus connue est l’huile essentielle de lavandecertains la considèrent même comme le somnifère naturel le plus ancien. Si elle est utilisée depuis des millénaires, ses effets ont récemment été étudiés par la science, et son action sur le système nerveux central est comparable à celle du Valium : elle favorise le calme et la relaxation et facilite l’endormissement. C’est donc une parfaite alliée en cas d’insomnies liées à l’anxiété. Elle doit son efficacité au linalol, l’alcool qui lui donne son parfum spécifique. S’il vous pouvez en verser quelques gouttes dans le bain, l’idéal est d’utiliser un diffuseur et de procéder à une diffusion atmosphérique pendant 30 minutes avant de se coucher.

Pour améliorer la qualité du sommeil, vous pouvez préférer l’huile essentielle de mandarine, qui favorise l’endormissement et prolonge la durée du sommeil, ou l’angélique, qui réduit les risques de réveil nocturne.

Enfin, si vous avez tendance à être en proie à des pensées anxiogènes qui tournent en boucle au moment du coucher, optez pour la camomille romaine, très efficace pour calmer l’agitation mentale.

Bon à savoir – Les huiles essentielles sont des produits hautement concentrés. Elles sont donc à proscrire absolument en cas d’allergie. Certaines sont par ailleurs contre-indiquées chez l’enfant et chez les femmes enceintes ou qui allaitent.

Les remèdes homéopathiques pour dormir

Somnifère

Si vous recherchez un remède pour dormir sans effets secondaires, optez pour un somnifère homéopathique sans ordonnance. Ce type de traitement est tout à fait adapté aux enfants et aux adolescents souffrant de troubles du sommeil. Comme toujours, il s’agit simplement de bien cibler l’origine de l’insomnie pour déterminer le traitement le plus adapté.

Symptômes / Cause de l’insomnie

Remède conseillé

Agitation liée à une bonne nouvelle ou une période particulièrement stimulante empêchant de dormir

Coffea cruda 9 CH

Décalage horaire

Melatoninum 7 CH

Insomnie associée à une fatigue durant la journée

Opium 9 CH

Rumination mentale au moment du coucher

Nux vomica 9 CH ou Thuya occidentalis 9 CH

Réveil en première partie de nuit (jusqu’à 3 heures du matin) associée à de l’anxiété

Arsenicum album 9 CH

Réveil nocturne en seconde partie de nuit

Kalium carbonicum 9 CH

Bon à savoir – Généralement, la posologie est de 2 granules au moment du coucher. Toutefois, il est recommandé de prendre conseil auprès d’un professionnel de santé étant en mesure de vous indiquer la posologie précise.