Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Faire dormir bébé sur le côté : pour ou contre ?

Pour certains parents, la position sur le côté serait la meilleure position de sommeil pour le nourrisson, car elle est efficace contre la plagiocéphalie. Cette position présenterait également l’avantage d’être plus physiologique. Alors, qu’en disent les pédiatres ? Comment bien coucher son bébé pendant la nuit afin de l’aider à bien respirer ? Zoom sur ce que disent les spécialistes sur le sommeil de bébé !

Faire dormir bébé sur le côté

Les bienfaits de la position sur le côté

Elle améliore la respiration

La position sur le côté aide le bébé à mieux respirer. En outre, si vous ajoutez un cale bébé anatomique qui incline un peu la tête de bébé vers l’arrière, cela ouvrira les voies aériennes supérieures. En cas de rhume, cette position permet de faciliter encore plus la circulation de l’air. Attention toutefois : le cale bébé est très controversé, car il ne permet pas au nourrisson de travailler sa mobilité, et représente un risque élevé de mort subite du nourrisson. Résultat ? Si bébé ne travaille pas sa mobilité, il fait face à un risque d’étouffement plus important lorsqu’il commencera à pouvoir se retourner par lui-même. L’une des grandes règles qui est à respecter selon les professionnels de santé est que rien ne doit se trouver dans le lit d’un nourrisson: doudous, peluche, couverture, oreiller, rien du tout !

Elle est une solution aux problèmes de régurgitation

Si votre bébé a des problèmes de régurgitation, le placer le côté permet de bien positionner son œsophage sur son estomac, ce qui réduit considérablement les épisodes de régurgitation

Et en effet, près de 80% des nourrissons connaîtront un problème de régurgitation au cours des premiers mois de leur vie, et certains connaîtront même le reflux gastro-œsophagien. Si votre bébé souffre de ce problème, le pédiatre vous conseillera de le placer en position semi-latérale dans le berceau.

Elle facilite l’expulsion des gaz

En position horizontale, les gaz exercent toujours une pression sur l’abdomen sans avoir de sortie au-dessus de celui-ci. La bonne position à adopter ? La position sur le côté, pour faciliter leur expulsion. Cette posture aidera ainsi votre enfant à s’endormir plus facilement.

Le problème : la position sur le côté est trop instable

Les spécialistes indiquent que la position latérale est trop instable. Ainsi, bébé risque de se retrouver rapidement sur le ventre, dans laquelle les risques de mort subite du nourrisson sont élevés. Certains parents optent pour cette position afin de faciliter la régurgitation de leur bébé, mais sachez que les régurgitations réveillent votre tout-petit afin qu’il se mette à tousser.

Quid du risque de plagiocéphalie ?

La plagiocéphalie est une déformation du crâne qui touche les bébés : le crâne se présente sous une forme asymétrique et à un aspect oblique, et généralement avec un méplat postérieur. Elle est dans l’immense majorité des cas positionnelle, et donc bénigne.

Il est essentiel de comprendre que le syndrome de la tête plate disparaît de lui-même dans 98 % des cas. Par ailleurs, aucune preuve scientifique ne permet de relier la plagiocéphalie à des risques de scolioses, de problème à la colonne vertébrale, de déformations de la mâchoire ou encore de retards de développement

Il s’agit ici d’un problème uniquement esthétique. Pour les 2 % de bébés pour lesquels le syndrome de la tête plate ne disparaît pas de lui-même, un kiné ou un ostéopathe peut tout à fait régler le problème.

La Haute Autorité de Santé affirme que la prévention des déformations crâniennes peut se faire lors des activités en motricité libre et spontanée du nouveau-né.

Quels sont les dangers lorsque bébé dort sur le ventre ?

Dans les années 70 et 80, on préconisait aux mamans et aux papas de positionner leur bébé sur le ventre! L’objectif ? Eviter les problèmes de plagiocéphalie. En outre, la position ventrale permet également de soulager les douleurs dues aux ballonnements et autres coliques.

Mais c’est également pendant les années 80, que les scientifiques et pédiatres voient apparaître un lien entre la mort subite du nourrisson et le couchage sur le ventre.

Le problème ? Les nourrissons peuvent s’étouffer si le nez et la bouche viennent à se coincer dans le matelas. Les premiers mois de leur vie, ils ne peuvent en effet pas se dégager et se retourner pour mieux se repositionner.

Mais ce n’est pas tout : faire dormir bébé sur le ventre augmente le risque d’hyperthermie. Lorsque bébé dort dans cette position, il ne peut en effet pas réguler efficacement sa température.

Et si bébé est plus à l’aise sur le ventre ? Essayez de l’endormir dans les bras et de le recoucher ensuite, doucement, sur le dos. Si vous sentez qu’il est vraiment réticent à dormir dans cette position, profitez des temps d’éveil et de jeu afin de le positionner sur le ventre. Cela permettra de masser son abdomen et ainsi de le soulager quand il se placera à nouveau sur le dos.

Faut-il adopter la position sur le dos ?

Faire dormir bébé sur le côté

Encore une fois, la Haute Autorité de Santé indique que la seule manière de prévenir efficacement le risque de mort inattendue du nourrisson reste la position couchée sur le dos exclusivement.

En outre, cette position améliore la respiration, elle est ainsi d’autant plus efficace en cas de rhino-pharyngite ou de bronchiolite. Pour permettre à bébé de dormir plus sereinement, c’est donc le secret !

En dormant sur le dos, l’enfant régule mieux sa température, notamment en cas de fièvre. Les risques d’asphyxie sont évités, car le nez n’est pas obstrué par le matelas, le bord du lit. L’étouffement par enfouissement sous les couvertures est également évité.

Mais alors, que faire si bébé régurgite sur le dos ? Ici, les pédiatres sont rassurants : quand bébé régurgite, son organisme déclenche un réflexe naturel qui l’empêche d’inhaler ce qu’il recrache. Il va alors se réveiller et tousser. Par ailleurs, lorsqu’il dort sur le dos, sa tête se relâche et penche forcément d’un côté ou de l’autre : cela facilite également l’écoulement du lait.

Bébé pleure dans son sommeil ?

Bébé pleure dans son sommeil et vous cherchez des solutions pour l’apaiser ? Plusieurs solutions peuvent vous accompagner.

La première chose à faire, c’est essayer de comprendre ce qui provoque cet état. A-t-il un rot coincé ? A-t-il faim ? A-t-il froid ? Chaud ? Développe-t-il une peur de la séparation ? Fait-il des cauchemars ? 

En cas d’insomnie, il est important, avant de le coucher, de le rassurer. Une veilleuse peut l’aider à apaiser ses craintes ou le simple fait de laisser la porte de sa chambre ouverte également.

Les poussées dentaires peuvent aussi perturber la nuit de bébé. Assurez-vous qu’il n’a pas de température : s’il semble souffrir des gencives, donnez-lui un antidouleur. C’est souvent la nuit que cela se manifeste ! 

Quelle que soit la raison des pleurs, n’hésitez pas à intervenir pour l’aider à se rendormir. Votre bébé a besoin de se sentir en sécurité, entendu, entouré, et écouté. Berceuses, câlins, musique, bercements, chansons ou mots doux, tout est bon pour apaiser les pleurs de votre tout petit.

Attention cependant avant d’intervenir : parfois les bébés gémissent et pleurent un peu dans leur sommeil. Avant de le prendre dans les bras, assurez-vous qu’il est bien réveillé !

En résumé, comment faire dormir bébé ?

Pour aider votre bébé à dormir, et éviter qu’il ne se réveille la nuit, éloignez les oreillers ou les couettes dans le lit avant l’âge de douze mois. Pour faire dormir bébé, privilégiez les gigoteuses afin de le tenir au chaud. Optez pour un matelas ferme et aux dimensions du lit.

Chauffez sa chambre entre 19° et 20°C, pas plus, et ne fumez jamais dans la pièce au l’enfant dort. N’attachez rien autour de son cou (cordelette avec sucette par exemple). 

Par ailleurs, le taux d’hygrométrie (le taux d’humidité) de la pièce doit être compris entre 50 et 55%, afin d’éviter que les voies respiratoires de bébé ne s’assèchent. 

Pour savoir s’il a sommeil, observez ses bâillements, s’il a le regard vague, s’il se frotte les yeux, la tête, le nez ou les oreillers. Lorsqu’il est fatigué, bébé peut aussi chuter plus souvent, ou lâcher ses jouets. Afin de lutter contre la fatigue, il peut parfois avoir un comportement hyperactif, et des gestes saccadés. 

Notez que les routines sont rassurantes pour les nourrissons. Couchez-le à heures fixes, car cela lui permet de se conditionner naturellement à aller dormir à un horaire donné. 

Pour la sieste de bébé, essayez également de maintenir un rythme régulier. Le cycle du sommeil de bébé évolue rapidement. De sa naissance à 3 mois, bébé dort par cycles, entre 14 et 18 heures par jour. De 3 à 6 mois, il fait deux, trois voire quatre siestes en complément des nuits (une le matin, une plus courte en fin de matinée, une l’après-midi et une en fin de journée).

A lire aussi :

Comment faire dormir bébé dans son lit ?