Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Dormir sur le ventre : pour ou contre ?

Pour profiter d’une nuit de sommeil réparateur et prévenir les maux de dos, il est important d’adopter une bonne position pour dormir

Dormir sur le ventre

Dormir sur le ventre : les avantages et inconvénients

On considère souvent que la meilleure position pour dormir, c’est allonger sur le dos, dans une position neutre. Cette position n’est pourtant pas parfaite, puisque le fait de dormir sur le dos favorise les ronflements. Il peut donc être préférable de dormir en chien de fusil. Cela implique toutefois des pressions au niveau de l’épaule, des genoux et du bassin. 

Si chaque position présente des avantages et ses inconvénients, on a longtemps considéré que la position sur le ventre était la pire. Pourtant, c’est la posture de sommeil préférée de 26% des Français. Et si autant de personnes l’apprécient, c’est sans doute qu’elle offre bel et bien des avantages ! 

Les avantages

En 2003, le professeur Chris Idzikowski et son équipe basée en Grande-Bretagne ont étudié les effets des différentes positions de sommeil sur la santé. Selon ses observations, la position dite de « la chute libre », à plat ventre, tête tournée sur le côté et bras autour de l’oreiller permet de libérer les intestins, ce qui favorise une meilleure digestion.

Les inconvénients

On considère généralement que la posture sur le ventre est une mauvaise position, car il faut tourner la tête sur le côté pour respirer. Or, la respiration est moins fluide. Cette position est d’ailleurs strictement interdite aux personnes souffrant de problèmes respiratoires. Elle est notamment à prohiber en cas d’apnée du sommeil

Le fait de tourner la tête impose une forte pression au niveau de la nuque. En outre, la colonne vertébrale ne bénéficie plus d’un maintien adapté. Les tensions peuvent nuire à la qualité du sommeil. Il est par ailleurs fréquent qu’au réveil, un dormeur qui a passé toute la nuit à plat ventre ressente des douleurs lombaires et cervicales.

Dormir sur le ventre : significations

Selon l’étude menée par l’équipe du professeur Chris Idzikowski, la position de sommeil n’exerce pas seulement une influence sur la santé : elle est aussi révélatrice de certains traits de personnalité. Et d’autres études ont permis de démontrer que cela est valable que l’on dorme en solo ou à deux. Par exemple, le fait de dormir en cuillère est à la fois bon pour la santé, et révélateur d’un couple épanoui.

D’après les travaux du professeur Idzikowski, le fait de dormir à plat ventre dénote un caractère peu crédule, capable de consacrer le temps nécessaire pour prendre une décision. Les personnes appréciant cette position peuvent pourtant se montrer impétueuses. Très sociables, elles se révèlent souvent d’une sensibilité à fleur de peau. Elles n’apprécient pas beaucoup les critiques et les situations extrêmes. 

D’un point de vue psychologique, les interprétations divergent. En effet, certains psychologues interprètent le fait de tourner le dos au monde au moment de l’endormissement dénote un besoin d’être rassuré. D’autres considèrent au contraire que cette posture non défensive est au contraire l’expression de la sérénité, le dormeur n’ayant pas peur qu’un danger surgisse pendant la nuit.

On a longtemps entendu dire que les personnes qui dorment à plat ventre manifesteraient une certaine frustration sexuelle, car elles ont tendance à faire plus souvent des rêves érotiques. Il s’agit toutefois d’une idée reçue. Statistiquement, ce type de rêve est plus fréquent chez les personnes dormant sur le ventre. Mais en 2012, les chercheurs de l’université de Hong Kong ont démontré que cela est plutôt lié au fait que la cage thoracique soit comprimée.

Les astuces pour bien dormir sur le ventre

Impossible de vous endormir si vous n’êtes pas sur le ventre ? Dans ce cas, il est important de soigner votre literie. Privilégiez un matelas vous assurant un maintien ferme et stable, afin de compenser la pression exercée sur la colonne vertébrale et les cervicales et de limiter les risques de maux de dos. En fonction de votre morphologie, vous pouvez vous orienter vers un matelas mi-ferme à ferme. Privilégiez un modèle doté d’une couche de mousse à mémoire de forme, qui vous offrira un accueil moelleux.

Vous n’avez pas réellement besoin d’un oreiller pour dormir sur le ventre. Toutefois, si vous sentez que vous ne pouvez pas vous en passer, misez sur un modèle plat à extra-plat. Là encore, la mémoire de forme constitue une valeur sûre. Si vous avez tendance à transpirer, mieux vaut cependant privilégier un modèle doté d’un garnissage microfibre, plus respirant. En outre, ce type d’oreiller passe généralement en machine, ce qui facilite son entretien.

Quid de l’orientation du lit ? Eh bien, dormir la tête au nord ou dormir la tête au sud : voilà qui varie d’une personne à l’autre, indépendamment de sa position préférée pour dormir. Certaines personnes semblent d’ailleurs totalement insensibles à ce critère, quand pour d’autres, cela semble jouer un rôle aussi bien pour l’endormissement que pour la qualité du sommeil tout au long de la nuit.

Peut-on dormir sur le ventre enceinte ?

Pour les femmes enceintes, le fait d’adopter une mauvaise position de sommeil peut avoir des conséquences pour le bébé. La science a permis de déterminer certains points, notamment de quel côté dormir : 

  • Dormir sur le côté gauche favorise la circulation placentaire ;
  • Sur le dos, il est recommandé de placer un coussin du côté droit pour libérer la veine cave.

Mais qu’on se le dise : non, le fait de dormir sur le ventre enceinte ne met pas votre fœtus en danger ! Bien au chaud dans l’utérus et protégé par le liquide amniotique, il ne peut en aucun cas être écrasé. En revanche, lorsque le ventre grossit, la position devient inconfortable. En outre, la grossesse s’accompagne souvent de douleurs au bas du dos. Il est alors plus confortable de dormir sur le côté – ce qui est d’ailleurs aussi une excellente position pour dormir avec un lumbago.

Bébé dort sur le ventre : attention, danger !

Les jeunes mamans reçoivent de nombreux conseils à la maternité afin de préparer le retour à la maison. Parmi eux, une consigne : ne jamais faire dormir bébé sur le ventre.

Pourquoi bébé ne doit pas dormir sur le ventre

Le syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN) fait l’objet de nombreuses recherches scientifiques. Cette mort inattendue d’un bébé se produit avant l’âge de 12 mois, et il est statistiquement plus courant entre l’âge de 2 et 4 mois. Il peut survenir indifféremment pendant la sieste ou pendant la nuit.

On ne connaît pas précisément les causes du SMSN. À l’heure actuelle, on suppose que les cellules nerveuses du tronc cérébral qui contiennent de la sérotonine présentent une anomalie, et elles ne produisent pas de protection respiratoire et cardiaque lorsque le nourrisson rencontre des difficultés d’oxygénation pendant le sommeil.

Depuis les années 1990, on sait avec certitude que la position sur le ventre augmente radicalement les risques de syndrome de mort subite du nourrisson. Il faut donc systématiquement coucher bébé sur le dos, même lorsqu’il souffre de reflux gastro-oesophagien. Il est en outre important de le faire dormir sur un matelas ferme, aux dimensions précises de son petit lit. Il est également recommandé d’éliminer tout élément susceptible de l’empêcher de respirer :

  • Couette ou édredon ;
  • Peluches ;
  • Draps et couvertures ;
  • Contour de lit.

Enfin, le drap-housse doit être bien fixé au matelas.

Syndrome de la tête plate : quels sont les risques ?

Le fait de placer bébé sur le dos pour dormir peut avoir certaines conséquences. La principale est le syndrome de la tête plate, ou plagiocéphalie. Certains pédiatres alertent sur d’éventuels problèmes de scoliose, de déformation de la mâchoire, voire de retard d’apprentissage. 

Afin de favoriser le bon développement de bébé, il est recommandé de le placer sur le ventre durant ses périodes d’éveil en le surveillant attentivement, et de l’encourager à tourner spontanément la tête, en le stimulant par la voix, le toucher et la vue. En revanche, prudence avec le coussin tête plate : cet oreiller n’est pas labellisé, et il présente des risques d’étouffement si bébé se retourne.

A quel âge bébé peut dormir sur le ventre ?

Entre l’âge de 4 et 8 mois, bébé commence à se retourner tout seul. Cela signifie qu’il est assez tonique pour changer de position de sommeil tout seul. Il est alors possible de le laisser adopter la position dans laquelle il se sent le mieux en toute sécurité.

Comment arrêter de dormir sur le dos ?

Si vous souffrez de problèmes respiratoires ou si vous expérimentez des maux de dos fréquents, il peut être judicieux de changer de position de sommeil. Toutefois, cela n’est pas si simple. D’autant qu’un individu normal bouge en moyenne 40 fois au cours de la nuit. Vous pouvez toutefois opter pour un dispositif d’aide au sommeil spécifique : l’oreiller anti-ronflement. Comme son nom l’indique, cet oreiller est conçu à l’origine pour les personnes qui ronflent : l’objectif est de les aider à dormir sur le côté. Il bénéficie en effet d’un design spécifique, qui oblige naturellement à rester dans cette position.