Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content

Densité d’un matelas : le guide pour choisir

Lorsque l’on choisit un nouveau matelas, les critères sur lesquels s’attarder sont nombreux : matériaux, fermeté, niveau de confort, épaisseur, taille… Parmi tous ces critères, il en est un qui détermine grandement la qualité de votre matelas : la densité. Alors, quelle densité choisir pour un matelas ? Que signifie ce chiffre ? Pourquoi est-il si important, à la fois pour votre confort et pour la durée de vie de votre literie ? Décryptage !

Densité matelas

Densité du matelas : qu’est-ce que c’est ?

La densité d’un matelas est exprimée en kg/m3 et représente le poids de la matière sur une surface donnée. Cette notion est utilisée pour les matelas en mousse et en latex, et permet d’évaluer la durabilité et le niveau de qualité d’un produit dans le temps. La notion de densité ne peut donc pas être utilisée pour les matelas avec différents ressorts (ressorts ensachés, ressorts biconiques, ressorts multispires …)

Attention ici lorsque vous achetez votre matelas : la densité n’est pas synonyme de fermeté. Certaines mousses ayant une densité de 30 kg/m3 pourront dès lors être plus fermes que des mousses ayant une densité de 50 kg/m3.

Pourquoi la densité du matelas est-elle importante ?

L’impact de la densité sur la durée de vie du matelas

Plus la densité de votre matelas est élevée, plus sa durée de vie est longue. On considère généralement qu’un matelas doit être remplacé tous les 6 à 8 ans. Bien entendu, cette fourchette peut être revue à la hausse ou à la baisse selon la densité de votre matelas. De cette façon, tous les types de matelas ayant une densité inférieure à 35 kg/m3 ne pourront pas être conservés plus de 3 ans.

Si votre matelas possède une densité dépassant 50 kg/m3, vous pourrez facilement le garder environ 10 ans. Toutefois, pour des raisons de santé, de confort et de qualité du sommeil, il est conseillé de changer de matelas tous les 10 ans au maximum.

Vous l’aurez compris, si vous souhaitez profiter d’un confort et d’un soutien idéal sur le long terme, vous devrez veiller à ce que votre matelas ait au moins une densité égale à 50 kg/m3. Voici un petit tableau récapitulatif de la densité des matelas en mousse.

Densité du matelas

Durée de vie estimée du matelas

< 25 kg/m3

jusqu’à 2 ans

30 kg/m3

jusqu’à 3 ans

35 kg/m3

5-6 ans

40 kg/m3

6-8 ans

50-60 kg/m3

10 ans et plus

Notez ici que ces chiffres dépendent également d’autres caractéristiques, comme votre poids corporel ou encore l’intensité d’utilisation Nous en reparlons un peu plus bas dans l’article !

L’impact de la densité sur le confort

La densité de votre matelas joue également un rôle primordial dans le type de confort dont vous pourrez profiter. Plus la densité est élevée, plus la qualité est au rendez-vous, et plus le matelas prendra soin de votre confort et chouchoutera votre corps.

Mais attention, car la densité n’est pas la seule à déterminer le niveau de confort dont vous pourrez profiter. D’autres éléments, comme l’épaisseur du matelas, le type de mousse ou encore, le niveau de fermeté (ni trop dur, ni trop mou) comptent beaucoup. En bref, votre matelas doit correspondre à vos besoins !

Si vous avez tendance à beaucoup transpirer la nuit, tournez-vous vers les matelas en latex naturel. Très respirants, ils offrent une bonne aération, et laisseront parfaitement circuler l’air dans le lit. Ils vous permettront ainsi de réguler la chaleur du corps jusqu’au petit matin.

Si vous souffrez de douleurs au dos, aux cervicales, ou à la tête, privilégiez les matières de qualité, comme la mousse mémoire de forme. Cette dernière est thermosensible et viscoélastique. Elle s’adapte aux contours de votre corps afin de l’accueillir avec douceur, et d’éviter les tensions, les contractures, les points de pression. Pour vous procurer un confort sur mesure, c’est la matière idéale.

Enfin, pour un confort maximal, veillez à opter pour des matelas avec une bonne indépendance de couchage : grâce à ce critère, si vous dormez à deux, vous ne serez pas perturbé par les mouvements de votre partenaire, et pourrez profiter d’un sommeil réparateur, même si ce dernier bouge beaucoup !

Quelle densité minimum pour un matelas de bonne qualité ?

De façon générale, un matelas adulte dont la mousse est inférieure à 35 kg/m3 n’aura pas une bonne tenue dans le temps.

Vous pourrez choisir le niveau de densité de votre matelas en fonction de l’utilité que vous en aurez :

  •       Les matelas qui ont une densité allant de 20 à 25 kg/m3 ne peuvent être utilisés que pour les lits d’appoint. Il est essentiel d’éviter de les utiliser pour un couchage régulier, car la densité est très faible, et donne naissance à des matelas d’entrée de gamme, dont la qualité n’est pas au rendez-vous ;
  •       Les matelas allant de 25 à 35 kg/m3 sont des matelas milieu de gamme. Ce niveau de densité peut suffire pour une chambre d’amis ou pour un enfant de moins de 13 ans ;
  •       Les matelas ayant une densité de 35 à 50 kg/m3 sont idéals pour les adultes, et pour un usage régulier ;
  •       Les matelas ayant une densité supérieure à 50 kg/m3 sont des produits de haute qualité, offrant un confort supérieur. Ce niveau de densité est souvent observé chez les matelas mémoire de forme.

Le matelas en mousse polyuréthane possède une bonne densité. Cette dernière varie selon le travail de la mousse et s’élève entre 30 à 35 kg/m3 pour la mousse Haute Densité. Pour la mousse Haute Résilience, la densité s’élève à plus de 35 kg/m3.

Quelle densité pour un matelas pour bébé ?

Pour un enfant ou un bébé, les besoins en densité sont inférieurs, car le poids du corps est moins susceptible de venir déformer le garnissage. Ainsi, pour un matelas bébé ou enfant, une densité entre 25 et 30 kg/m3 sera suffisamment durable.

Densité matelas

Comment choisir la densité de son matelas ?

Choisir la densité de son matelas en fonction de sa morphologie

Si vous êtes une personne de grande taille ou avec une forte corpulence, vous devrez nécessairement vous tourner vers une densité élevée, et un matelas suffisamment ferme. En effet, c’est ce qui vous permettra de profiter d’un bon maintien sur l’ensemble du corps. Si vous avez une morphologie XL ou XXL, et que la densité de votre matelas est trop faible, le garnissage s’abîmera rapidement : il se déformera et se tassera, ce qui impactera drastiquement la qualité de votre confort et de votre soutien. Votre colonne vertébrale ne sera plus placée dans le parfait prolongement de votre nuque et de votre tête, ce qui pourra entraîner des douleurs cervicales, et des problèmes de dos. Ici, veillez à vous tourner vers des matelas d’au moins 50 kg/m3.

Si vous avez une petite morphologie, vous pouvez vous tourner vers des matelas moins denses. Les matelas d’environ 30 kg/m3 pourront ici suffire.

Choisir la densité du matelas en fonction de ses problèmes de santé

Si vous êtes sujet aux douleurs musculaires, au mal de dos, aux douleurs cervicales, aux problèmes à l’épaule ou au genou, la densité de la mousse de votre matelas joue également un rôle central. Si vous optez pour un matelas dont la densité est trop faible, la mousse ou le latex ne manquera pas de s’affaisser : vos problèmes de santé risquent alors de devenir plus fréquents, et de gagner en intensité.

Les personnes qui ont la région cervicale ou lombaire fragile, ou qui ont des problèmes articulaires devront ainsi veiller à se tourner vers un matelas d’au moins 50 kg/m3. Les matelas contre le mal de dos avec des zones de confort renforcées au niveau des lombaires pourront également être très intéressants si vous souffrez souvent de dorsalgies.

Choisir la densité de son matelas en fonction de sa position de sommeil

Parmi les critères qui peuvent vous éclairer dans le choix de la densité de votre matelas, il est temps de parler de votre position de sommeil. En effet, il s’agit là d’un élément central à prendre en compte pendant votre achat. Si vous avez l’habitude de dormir sur le côté, nous vous recommandons une mousse de faible densité, qui vous permettra de favoriser l’alignement de la colonne vertébrale sans créer de tensions. Ainsi, avec ce type de densité, les épaules et les hanches s’enfoncent plus dans le matelas, pour soulager les points de pression.

En revanche, si vous dormez sur le dos ou sur le ventre, nous vous conseillons d’opter pour une mousse haute densité. Ce type de mousse limitera le risque d’affaissement et vous permettra de garder votre corps dans une posture saine, pendant toute la nuit.

Vous l’aurez compris, pour choisir son matelas, la densité joue un rôle primordial ! Gardez en tête que le meilleur matelas est celui sur lequel vous arrivez à vous détendre, à lâcher prise. Et pour qu’il vous accompagne longtemps, n’oubliez pas : privilégiez les densités supérieures à 50 kg/m3 !