Mangez mieux, dormez mieux pendant les fêtes

La nutrition joue un rôle fondamental dans le repos. Pendant les festivités de fin d’année, les excès alimentaires peuvent avoir un impact significatif sur la qualité de nos nuits. Pour éviter les troubles du sommeil dus à la suralimentation des fêtes, mais également la prise de poids, suivez nos conseils avisés.

Pourquoi trop manger affecte la qualité du sommeil ?

Quand on mange en grande quantité, notre corps travaille plus dur pour digérer. Or, la digestion ralentit pendant le sommeil. Digérer pendant la nuit stimule le métabolisme et augmente le flux sanguin vers l’estomac et les intestins. La température corporelle augmente, ce qui va à l’encontre du processus habituel de refroidissement du corps pendant le sommeil.

En outre, la suralimentation augmente le risque de reflux acide, à l’origine des brûlures d’estomac. En général, les repas de Noël ou du Nouvel An incitent à manger en excès, ce qui peut causer une sensation de satiété excessive, de ballonnement, voire des crampes d’estomac.

Sachez également que des dîners trop lourds peuvent provoquer des rêves plus vifs et parfois désagréables en raison de l’activité accrue du cerveau pendant la digestion. Pour couronner le tout, un régime trop gras modifie la sensibilité de l’organisme à l’orexine. Cette hormone stimule l’éveil et participe à l’envie de manger.

Bon à savoir

Ajoutez des aliments riches en tryptophanes dans vos menus de fêtes. Cet acide aminé permet de synthétiser la sérotonine et la mélatonine, et donc de favoriser un bon sommeil.

Comment gérer la quantité de nourriture consommée pour éviter les troubles du sommeil ?

Foie gras, dinde rôtie, bûches de Noël, truffes, etc. Pour éviter de perturber le processus de digestion, il vaut mieux ne pas en abuser. Mais, qu’on se le dise, c’est difficile en période de fêtes ! Alors, comment gérer les portions sans frustration ?

Pour commencer, prenez le temps de savourer chaque bouchée. Manger lentement permet à votre cerveau de recevoir des signaux de satiété, vous évitant ainsi une alimentation excessive. Si vous le pouvez, prenez une assiette plus petite. Soyez attentif aux signaux de votre corps : arrêtez de manger quand vous vous sentez rassasié. Plutôt que de manger un dessert en entier, partagez-le avec quelqu’un. Cela vous permettra de goûter sans surcharger votre estomac.

Évitez de grignoter entre les repas. Parfois, la soif est confondue avec la faim. Si vous avez envie de quelque chose, mangez un fruit ou buvez un grand verre d’eau.

Et, surtout, rappelez-vous que les fêtes sont un moment de célébration. Si vous faites des excès, ne soyez pas trop dur avec vous-même. Reprenez simplement de bonnes habitudes alimentaires après les festivités en privilégiant les légumes, les céréales complètes, les protéines maigres et les fruits (une seule cuisson est prohibée : la friture).

Conseils pour éviter les troubles du sommeil liés aux repas de fêtes

Si vous avez trop mangé, nos quelques conseils peuvent vous aider à dormir :

  • Arrêtez de manger 3 à 4 heures avant d’aller vous coucher pour laisser le temps à votre corps de digérer l’excès de nourriture.
  • Limitez la caféine, la nicotine et l’alcool.
  • Allez marcher, faites du yoga doux ou étirez-vous de sorte à favoriser la digestion.
  • Dormez sur le côté gauche pour mieux digérer et prévenir les brûlures d’estomac.
  • Pour soulager les aigreurs d’estomac, buvez un verre d’eau dans lequel vous aurez dilué 1 cuillère à café de bicarbonate de soude.
  • Après un repas copieux, mâchez du gingembre fraîchement râpé ou buvez une infusion de gingembre. Cette racine anti-inflammatoire et anti ulcéreuse soulage l’inconfort gastrique.

Attention

Les repas riches en graisses saturées sont souvent servis lors des festivités, ce qui contribue à des niveaux élevés de mauvais cholestérol. En plus d’affecter le sommeil, le cholestérol provoque des problèmes cardiovasculaires.

En savoir plus :

Les aliments à favoriser en décembre pour votre sommeil